Fantastique / Fantasy Service presse

Amisseum : les terres inconnues

17 juin 2017
amisseum
AUTEUR : MAES LARSON

Saga : Amisseum (tome 1)
Editions : Auto édité
Année de sortie : 2017

Broché : 15,99€

Pages : 491
Lu du 30 mai au 12 juin 2017

Site de l’auteur
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Notre imagination aime nous jouer des tours. C’est probablement ce qu’Adam aurait souhaité se dire cette nuit après s’être réveillé en plein sommeil. Mais ce fut tout le contraire. Rien ne l’aidait à s’ôter de l’esprit ce qu’il avait vu, ni sa mère et encore moins ses fidèles compagnons Ryan et Isaac.

Ensemble, ils vivaient une vie de lycéen avec les joies et les peines qui vont avec. Pourtant, une seule chose semblait préoccuper Adam depuis quelques jours.
Qui était cet homme qu’il avait aperçu dans la nuit sombre ? Et ce lieu ? Etait-il réel ? Il n’avait jamais rien vu de tel.
Autant de questions auxquelles Adam et ses amis tenteront de répondre dans une aventure qu’ils n’avaient pas choisi et à laquelle ils ne pourront pas échapper.

Mon avis

∴ Maes Larson, l’auteur, m’a contacté au mois de mars / avril pour savoir si j’étais intéressée par la lecture de son livre, avec un extrait des trois premiers chapitres. Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je suis particulièrement friande de tout ce qui tourne autour de la fantasy et du fantastique et depuis quelques mois j’éprouve le besoin de ne lire que ce genre littéraire là. Je me suis trouvée rapidement happée par les premiers chapitres et j’avais envie de lire la suite, j’ai donc accepté la proposition de l’auteur que je remercie encore pour l’envoi de son livre !

◊ Si vous me suivez sur Instagram, que ce soit mes photos ou mes storys, j’ai par deux fois reproché le nombre de fautes d’orthographes, de petites coquilles, présents dans le livre – il se trouve que plus j’ai avancé dans ma lecture, moins j’en ai rencontré. L’auteur est donc venu m’expliquer qu’en fait la version que j’avais n’était pas la définitive, son imprimeur en a tiré 50 exemplaires sans tenir compte de la nouvelle version corrigée et comme il ne voulait pas les vendre comme ça, il avait décidé de les donner pour service presse ou autre. Du coup, ne tenez plus compte de ce point négatif !

◊ Je trouve que ce livre est un excellent premier roman, surtout en fantasy. C’est loin d’être facile à écrire pour une première fois, parce qu’il faut créer et imaginer tout un monde, parfois d’autres coutumes, d’autres objets, etc. Ici, je trouve que tout y est. Peut-être que les connaisseurs en fantasy chipoteront sur quelques détails mais pour ma part ma lecture a été un plaisir tout du long. J’ai trouvé que l’introduction à l’histoire n’était pas trop longue : nous suivons quelques temps nos trois personnages principaux, Adam, Ryan et Isaac dans leur petite vie, mais rapidement les choses sérieuses commencent. Nous faisons vite connaissance avec eux, leur entourage, leurs petites habitudes, ce qui nous permet de rapidement nous rendre compte qu’ils ont chacun leur caractère et BIM, on entre dans le feu de l’action. En moins de cent pages, on se retrouve à Amisseum, pas besoin d’attendre la moitié du roman pour que les choses sérieuses ne commencent.

◊ On est pas assommé par des tonnes de descriptions d’un monde magique qu’on aurait du mal à imaginer : il ressemble beaucoup au nôtre, avec quelques différences. Il est décrit de telle façon qu’on puisse facilement l’imaginer, le créer dans notre esprit, et on a aucun mal à s’immerger dedans. Les habitants nous ressemblent pas mal aussi, malgré quelques us et coutumes différentes et un style vestimentaire différent aussi, je me trompe peut-être mais j’imaginais les rues des villes et villages comme au Moyen-Âge. Même les endroits emprunts de magie, comme par exemple le lac aux cinq couleurs, paraissent naturels et simples à visualiser.

◊ Pour en revenir aux personnages, surtout nos personnages principaux : ils sont très bien travaillés ! J’ai apprécié ce contraste entre le langage plutôt soutenu durant le récit, et le langage un peu plus familier lorsque nos trois amis parlent. C’est très proche de la réalité et on s’identifie beaucoup à eux, du moins je me suis reconnue en eux quand j’avais à peu près leur âge. Ils ont parfois su me faire énormément rire, ils passent leur temps à se charrier et se chamailler mais ils savent toujours se réconcilier. Leur amitié est forte et belle à voir, et leurs trois caractères se complètent à merveille. Adam est le garçon plutôt posé qui réfléchit avant d’agir et sait calmer les ardeurs de ses deux amis, par contre il est aussi capable de se renfermer comme une coquille. Ryan est le fonceur, il a un peu trop confiance en sa force et courre tête baissée, mais à Amisseum il découvre vite qu’il y a plus fort que lui ; il est aussi impulsif et parfois il parle sans réfléchir aux conséquences, par contre une fois qu’il a un objectif il est prêt à tout pour l’atteindre. Isaac lui est plutôt charmeur et séducteur, il ne va pas draguer à droite à gauche mais il a besoin de voir qu’il plaît, il est fier de son physique mais on se rend compte qu’il a besoin d’amour, d’ailleurs il n’en a pas l’air comme ça mais il n’hésite pas à se mettre en danger pour protéger ses amis. Bref à force de les accompagner dans Amisseum on a l’impression de réellement les connaître ! J’aime quand les personnages sont particulièrement bien construits. Sans oublier que l’auteur n’a pas fait l’erreur de rendre les personnages secondaires trop plats – parfois, à trop vouloir mettre en avant les personnages principaux, les secondaires sont un peu laissés pour compte – pour ma part j’ai trouvé qu’ils étaient tout aussi complexes que nos trois amis.

– Vous savez ce qu’on dit des gens pressés par la vie ? […] On dit qu’ils sont les premiers à implorer l’ange de la mort de les épargner lorsque ce dernier vient arracher leur âme au levé du soleil. C’est à ce moment précis qu’ils réalisent qu’ils n’ont pas assez profité de la vie et de leurs proches. Ils se retrouvent à regretter profondément ces jours où ils étaient trop pressés pour se satisfaire de l’essentiel : le temps.

◊ Quant à l’intrigue, s’il est vrai que parfois elle souffre de quelques longueurs – un peu trop de discussions et parfois on tourne autour du pot, ce qui peut créer une frustration – l’intrigue reste bien menée tout le long du roman. Petit à petit l’auteur nous partage quelques révélations et on comprend de mieux en mieux pourquoi nos personnages principaux ont atterri dans le monde d’Amisseum, mais beaucoup de mystères planent encore quand on referme le roman. J’avoue que la fin m’a particulièrement scotchée tant elle était remplie d’actions, j’ai d’ailleurs super hâte de lire la suite ! Malheureusement elle ne sort qu’en 2018, alors il va falloir que je prenne mon mal en patience.

⇒ Je pourrais trouver d’autres choses à dire sur ce premier roman, mais je vais m’arrêter là pour la simple et bonne raison que je ne veux pas trop en dire. J’ai horreur du spoil et j’ai envie que vous découvriez ce roman comme moi, sans trop en connaître si ce n’est le résumé. Si vous aimez la fantasy je crois ne pas me tromper en disant que ce roman vous plaira. Il est vrai que je ne suis pas une lectrice difficile, je crois que vous m’avez rarement vu mettre de mauvaises notes ici – la pire que j’ai dû mettre ça a dû être 2,75/5 pour The air he breathes – mais il est encore plus vrai que je choisis mes lectures avec soin. Lire pour moi doit toujours être un plaisir et c’est vrai que je ne prends pas beaucoup de risques car je sors rarement de ma zone de confort, mais je sais que je vais toujours – ou presque – passer un bon moment ! Je choisis mes services presses avec encore plus de soins : je n’accepterai jamais un livre qui ne rentre pas dans mes critères – à moins que le résumé le vende vraiment bien – car je ne suis pas du tout pour accepter un SP juste pour dire que j’ai eu un livre gratuitement ! (Bon après je ne suis pas harcelée de demandes hahaha loin de là, mais j’ai la chance qu’on m’en propose de temps en temps).

√ Bref, je parle beaucoup trop et je fais du hors sujet, en plus ! En tout cas, je pense que vous avez compris que j’ai adoré ce roman, d’autant plus que j’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à voir la plume de l’auteur s’améliorer et gagner en qualité au fil des pages – je tiens à préciser que c’est sans doute le cas dès le début du roman dans la version corrigée mais j’ai réellement aimé me rendre compte de ça. Encore une fois, je vous conseille totalement ce roman si vous aimez la fantasy !

Lire les trois premiers chapitres.

Amisseum

les plus

  • des personnages complexes et attachant
  • une intrigue rapidement addictive
  • un monde fantastique bien construit
  • une fin pleine d’actions

les moins

  • quelques longueurs présentes dans le récit

Ma note : 4,5/5

Lisez-vous des romans auto édités ?
Avez-vous déjà fait une belle découverte dans ce domaine ?
N’hésitez pas à partager, commenter,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bon weekend, Sandy

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply FabledHeartless 19 juin 2017 at 12 h 57 min

    Ton article est vraiment top et donne super envie de se (re)plonger dans le roman. Je l’ai lu il y a peu et c’est un gros coup de cœur de mon côté aussi 🙂

    • Reply Sandy 19 juin 2017 at 19 h 48 min

      Ça fait partie de ces belles découvertes dont on entend pas assez parler! 😀
      Merci pour ton commentaire!

  • Reply Yuyine 19 juin 2017 at 14 h 02 min

    Quelle belle chronique! Sans surprise, tu t’en doutes, ce roman me fait envie. La fantasy est un genre que j’aime énormément et c’est vraiment chouette d’en découvrir en auto-édité

    • Reply Sandy 19 juin 2017 at 19 h 50 min

      J’espère que tu te laisseras tenter un jour car franchement il vaut le coup 🙂 pour moi il mérite de se faire connaître!
      Merci pour ton commentaire :*

  • Reply dreamingwithboooks 19 juin 2017 at 15 h 50 min

    Un roman qui a l’air bien sympathique! J’aime aussi beaucoup la fantasy même si bizarrement ce n’est pas le genre que je lis le plus ^^ Mais ça peut être intéressant de découvrir ce nouvel univers, d’autant que l’intrigue perçue dans le résumé pose pas mal de questions 🙂

    • Reply Sandy 19 juin 2017 at 19 h 52 min

      La fantasy est vraiment un genre littéraire INCROYABLE mais il ne faut pas avoir peur de se lancer dedans et de laisser son imagination faire une grosse part du boulot! Du coup si tu aimes ce genre je ne peux que t’inviter à découvrir cette saga 🙂

  • Reply Melliane 21 juin 2017 at 9 h 31 min

    Je ne connaissais pas du tout mais c’est vrai que j’ai toujours un peu de mal avec la fantasy…

    • Reply Sandy 22 juin 2017 at 18 h 17 min

      À toi de voir, mais je trouve qu’il est bien pour débuter 🙂
      Merci pour ton commentaire !

  • Reply La route des lecteurs 24 juin 2017 at 18 h 16 min

    La fantasy n’est pas un de mes genres de prédilection mais, parfois, j’arrive à sortir de ma zone de confort et à aimer certains romans (comme La passe-miroir ou même Une braise sous la cendre, par exemple).
    Du coup, celui-ci n’a pas l’air mal et il faudrait peut-être que je tente 🙂

    • Reply Sandy 24 juin 2017 at 22 h 29 min

      Oui, on est plus facilement déçu quand on lit un livre qui ne correspond pas à ce qu’on lit d’habitude, mais c’est toujours super agréable d’en trouver un qui nous plait dans ce genre là, ça donne de belles surprises 🙂 j’espère que celui-ci te plaira si tu te lances un jour!

  • Reply Saiwhisper 24 juin 2017 at 22 h 00 min

    Une belle critique qui donne vraiment envie de se plonger dans le roman ! L’univers et l’intrigue peuvent certainement me plaire. 🙂

    • Reply Sandy 24 juin 2017 at 22 h 29 min

      Héhé, alors je ne peux que t’encourager à te lancer 😀
      Merci pour tes commentaires!

    Leave a Reply