Science-fiction Thriller / Polar / Policier

Charlie

4 février 2017
charlie
AUTEUR : STEPHEN KING

Editions : J’ai lu
Année de sortie : 1980

Poche : 8,30€

Pages : 466
Lu du 14 au 22 janvier 2017

Site de la maison d’édition
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Dès l’enfance, le terrible pouvoir de la petite Charlie s’est révélé : qu’un objet, un animal ou un être humain provoque en elle la moindre crainte, la moindre tension… et il se trouve aussitôt livré aux flammes !
Aujourd’hui la douce et jolie Charlie a sept ans et le cauchemar demeure. Certes, elle sait à présent que son pouvoir est un mal qu’elle doit combattre sans relâche pour être un jour libérée, délivrée.
Alors, de toutes ses forces, Charlie lutte, mais la pulsion souvent l’emporte et déferle. Indomptable, criminelle. L’enfant cède au désespoir…
Comment ses parents pourraient-ils lui avouer l’atroce vérité – cette imprudence fatale qu’ils ont commise avant sa naissance ?
A quel destin Charlie est-elle vouée ?

Mon avis

∴ Vu le nombre de romans qu’il a publié, je devrais me douter que tous ne me plairont pas, pourtant c’est toujours avec un pincement au cœur que je referme un roman de Stephen King en me disant « bof ». Le mot est un peu fort sans doute, je ne suis pas si déçue que ça, mais quand on est habitué à du très bon chez lui, ça fait un peu bizarre et on ne peut s’empêcher d’être plus « dure » avec lui.

◊ Je ne sais pas si j’arriverai à dire beaucoup de choses sur ce roman, car je l’ai trouvé longuet et avec un manque flagrant d’action. Vu les pouvoirs de la petite Charlie, je m’attendais à beaucoup plus ! Il faut également avouer que le résumé sur l’édition que j’ai (je ne sais pas si c’est le même sur les autres) m’a un peu induit en erreur, et m’a fait attendre autre chose. Je m’attendais à ce que l’histoire soit centrée autour de la découverte et de l’évolution des pouvoirs de Charlie mais il s’est trouvé que c’était en fait l’histoire de la fuite de Charlie et de son père, alors qu’ils sont poursuivis et menacés par une agence secrète américaine, mêlé à des flash-backs permettant de comprendre comment ils en sont arrivés là. En gros, nous rentrons directement au cœur de cette fuite dès les premières lignes du roman, sans forcément comprendre, ce qui m’a un peu perdu au début.

◊ Pourtant, le sujet aurait pu être super intéressant et il a été traité de manière assez originale, mais ici Stephen King n’a pas réussi à capter suffisamment mon attention. J’ai eu du mal à avancer dans ma lecture et je me surprenais parfois à vouloir sauter plusieurs pages pour avancer plus vite.

◊ Les personnages, en particulier ceux faisant partis de « La Boîte », l’agence secrète du gouvernement américain, sont assez nombreux et il m’a fallu un bout de temps pour les distinguer les uns des autres – et encore, pour certains je me demandais régulièrement quel était leur rôle dans La Boîte quand je les voyais réapparaître à cinquante pages d’intervalles. Heureusement, la relation entre Charlie et son père est touchante ce qui relève quand même pas mal le niveau du roman pour moi. J’ai partagé leur désarroi et leur sentiment d’injustice et j’ai plus d’une fois eu peur pour eux, en particulier pour la petite Charlie que j’ai eu envie de protéger.

◊ Autre point qui relève le niveau de son roman, c’est la qualité de Stephen King à « anticiper » les évènements. Je ne sais pas si je vais m’exprimer correctement, mais peu avant un évènement déterminant, important, choquant, il prévient le lecteur d’une phrase qui donne carrément envie de lire la suite. Par exemple, à un moment un orage se prépare physiquement et l’auteur nous fait comprendre que ce petit orage va provoquer un évènement qui aura une grande incidence sur la suite de l’histoire, donnant immédiatement envie au lecteur de lire la suite. Malgré les longueurs et le manque d’action, il a su maintenir mon attention à plusieurs reprises grâce à ça.

◊ Ce que je regrette aussi, c’est que malgré le fait que le roman porte son nom, au final ça reste assez peu centré sur Charlie. L’histoire est surtout énormément centrée sur son père et La Boîte, comment lui et sa femme ont fait ce qui a provoqué ces pouvoirs chez Charlie ainsi que les stratégies de cette agence secrète pour mettre la main dessus. Nous partageons peu ses sentiments vis-à-vis de ses pouvoirs pyrokinésiques, hormis le fait qu’elle culpabilise beaucoup de les utiliser et nous la voyons très peu les utiliser d’ailleurs. De ce côté-là, même si je ne voulais pas non plus d’actions dignes d’un film américain, j’en attendais beaucoup plus !

√ J’avoue que j’ai eu du mal à trouver des points positifs à ce roman, et c’est pour ça que je ne peux pas mettre la moyenne comme note, même si ça s’en rapproche, pourtant sa lecture n’a pas non plus été une torture. Je me suis parfois un peu ennuyée certes, et je trouve qu’il manquait pas mal de choses, mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier encore et toujours l’écriture de Stephen King. J’espère que Shining, ma prochaine lecture de cet auteur, se passera beaucoup mieux !

charlie

Ma note : 2/5

Avez-vous déjà été déçu par un roman d’un auteur que vous aimez beaucoup ?
Connaissiez-vous Charlie ?
N’hésitez pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bon weekend, Sandy

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Mademoiselle C. 4 février 2017 at 17 h 42 min

    Quand on s’attaque à la bibliographie d’un auteur, il faut toujours s’attendre à des déceptions ! :/
    Après ça peut juste qu’on aime un plus qu’un autre mais c’est vrai que quand on est vraiment déçu, c’est compliqué, parce qu’on est attaché à l’auteur.

    Mais c’est le risque quand on décide de lire plusieurs livres d’un même auteur ! 😛
    Mais il vaut mieux ne pas tous les aimer, parce que ça prouve que l’auteur prend des risques et qu’il tente de nouvelles choses.
    Quand un auteur fait toujours la même chose pour plaire à ses lecteurs, je trouve que c’est ça le pire. :/

    • Reply Sandy 5 février 2017 at 8 h 41 min

      Ton commentaire est très vrai et parfait, tu m’as permis de voir ma déception autrement, merci ♥

  • Reply dreamingwithboooks 5 février 2017 at 14 h 57 min

    Quand j’ai dis vouloir me mettre à lire Stephen King, beaucoup m’ont conseillés ce roman (je me suis finalement tournée vers d’autres) mais j’avoue que ta chronique ne me donne plus si envie que ça de le découvrir … Pourtant l’histoire est intrigante, dommage qu’il y ait des longueurs et que le résumé soir trompeur (j’avais déjà remarquer ça sur un autre King …)

    • Reply Sandy 5 février 2017 at 19 h 16 min

      Je sais que certains l’ont beaucoup aimé et ont su être sensible à certains détails et certaines subtilités du roman, mais pour ma part la magie n’a pas opéré avec celui-ci… On ne peut pas aimer tous les romans d’un auteur 😉 Du coup tu te doutes que je ne conseillerai pas de commencer par celui-ci lol mais ça vaut quand même le coup de te faire ton avis!

  • Reply Mathilde 10 février 2017 at 12 h 02 min

    Coucou ! Ca fait une éternité que je ne suis pas venue par ici (pardon pardon pardon). J’aime d’autant plus les critiques lorsqu’un lecteur n’a pas été convaincu par sa lecture. C’est dommage que tu te sois confrontée à une lecture qui ne t’a pas plu de S. King mais au final on ne peut pas tout aimer chez un auteur, sinon ce ne serait pas drôle de commencer un livre en sachant pertinemment qu’on va l’aimer. Ca laisse un peu de suspense 🙂 Je vais voir tes autres articles que j’ai loupé. Bisous Sandy !

    • Reply Sandy 12 février 2017 at 15 h 39 min

      Oh ne t’en fais pas, ça fait au moins deux semaines que je n’ai pas eu le temps d’aller sur mes blogs préférés (ou juste pour zieuter très rapidement) et je n’aurais pas encore le temps ce weekend, alors c’est pas moi qui vais rouspéter si les autres ont moins le temps de venir sur le mien haha ♥
      Et tu as raison pour le suspens, c’est peut-être pour ça que j’ai été si déçue : j’étais persuadée qu’il me plairait comme les autres!

  • Reply La route des lecteurs 10 février 2017 at 22 h 03 min

    Ce n’est clairement pas avec Charlie que je vais découvrir cet auteur, vu ton avis !
    Tu n’es pas la première à être déçue par ce livre :-/ J’espère que de mon côté, j’apprécierais le style de Stephen King 😉

    • Reply Sandy 12 février 2017 at 15 h 49 min

      Oh non, je le conseille pas pour un premier King ! Mais sinon, depuis que je l’ai découvert j’ai du mal à imaginer que quelqu’un puisse ne pas aimer cet auteur :p Ca doit sûrement exister, mais je le trouve tellement génial!

  • Reply Sandra 30 mars 2017 at 11 h 48 min

    Egalement un sentiment de « bof », je trouvais que nous n’allions pas assez loin sur Charlie et son pouvoir. Comme j’ai pu le dire en le chroniquant, j’ai aimé le fond, mais pas la forme, cela manquait de rythme et d’addiction.

    • Reply Sandy 1 avril 2017 at 14 h 33 min

      Je m’attendais à ce genre d’actions aussi en lisant ce livre, c’est sans doute pour ça que j’ai fini par en être un peu déçue d’ailleurs… Pourtant avec Carrie il s’était bien lâché sur ses pouvoirs à la fin ! Je pense que ça n’est pas le sujet que voulait aborder l’auteur..

    Leave a Reply