Humour Thriller / Polar / Policier

John Dortmunder, tome 7 – Dégâts des eaux

13 avril 2016
degats des eaux


Auteur : Donald Westlake
Editions : Rivages
Collection : Noir
Année de sortie : 1990
Prix : 9,70€ – Acheter sur Amazon
Pages : 621
Lu du 30 mars au 09 avril 2016

L'histoire

Tom Jimson, ancien compagnon de cellule de Dortmunder, veut le convaincre de l’aider à récupérer un gros butin. Hélas, pendant son incarcération, un barrage a été construit et le butin gît désormais sous vingt mètres d’eau. Tom entend donc faire sauter le barrage pour assécher le réservoir et récupérer son magot. Que les populations locales périssent noyées dans l’histoire n’est pour lui qu’un détail Horrifié, Dortmunder s’efforce de détourner Tom Jimson de ses projets…

Mon avis

J’ai pu découvrir ce roman grâce à la box Exploratology, dont je vous ai parlé il y a quelques temps (et d’ailleurs leurs retours sur mon article m’ont fait teeeellement plaisir, je tiens à dire que la personne que j’ai eu par mail, Nawelle – mais toute l’équipe tout court également – est vraiment adorable). J’avoue ne pas avoir été tentée par le résumé, mais plutôt par le côté humoristique de ce thriller, et je n’ai vraiment pas été déçue de ce côté-là !

John Dortmunder a eu la surprise de voir un soir, en rentrant chez lui, que Tom Jimson l’attendait sur son canapé. C’est une surprise car, même après une vingtaine d’année en prison et malgré son âge (70 ans), il n’était pas censé en sortir avant un bon moment, en fait il était même censé mourir là-bas. Il ne s’est pas évadé, il se trouve simplement que l’état n’avait plus de places ni d’argent pour le garder, alors ils l’ont relâché… Seulement, avant d’aller en prison, il a enterré un gros magot derrière une bibliothèque mais il se trouve qu’au bout de vingt ans, cette bibliothèque n’existe plus vraiment ou plutôt si, mais sous les eaux. Un barrage retenant toute cette eau, Tom Jimson a comme plan de faire sauter celui-ci, et tant pis si ça tue des milliers de personnes, et il demande l’aide de son ancien co-détenu. Dortmunder n’étant pas aussi mauvais, il lui propose de trouver une autre solution, car il refuse d’avoir la mort de ces personnes sur la conscience. Certes, c’est un bandit, mais pas un meurtrier ! C’est ainsi que l’aventure commence.

J’ai mis du temps à lire ce roman, car il est long et que je lisais d’autres romans à côté (pour avancer sur ma pile à lire du mois d’Avril, quand même !), mais chaque fois que je l’ai ouvert c’était un vrai petit remontant. Petit à petit, Dortmunder monte sa petite équipe pour l’aider à réaliser cette mission, de plus en plus de personnages entrent en jeu. Certes, nos personnages sont de petits bandits pour qui le quotidien est de voler une voiture tous les jours plutôt que d’en acheter une qu’ils utiliseraient constamment, pour qui braquer des petits commerces est ce qui leur permet de ramener des sous à la maison… Mais ils ne sont pas vraiment doués dans leur « métier », pas vraiment doués dans la vie quotidienne tout court d’ailleurs et ils sont à mourir de rire.

J’ai vraiment aimé tous les personnages, hormis peut-être certains non pas parce qu’ils sont antipathiques mais parce que j’ai pas eu le temps de bien m’attacher à eux, ils étaient noyés sous le flot d’autres personnages un peu plus charismatiques. Par contre, exception faite pour Tom Jimson qui est détestable, mais que serait l’intrigue de l’histoire s’il n’était pas là pour tout faire péter ? D’ailleurs il est presque drôle à toujours proposer de tuer quelqu’un !

Pendant que les autres braillaient, ce type ne cessait de répéter, d’un ton calme dénué de toute passion: « Tuons-le. »

Pour en revenir aux personnages, chacun d’eux a sa petite mission dans le groupe et sa petite particularité, ses petits défauts aussi qu’ils soient physiques ou dans le caractère. Quelque part ils sont atypiques, autant rejetés par la société pour leurs méfaits que pour leurs particularités et j’ai adoré ça. C’est une jolie bande de bras cassés qui fait boulette sur boulette mais trouve toujours le moyen de s’en sortir. Encore une fois, qu’est-c’que j’ai ri devant ce livre !

Par contre – et c’est pour ça que je le note 3,5/5, sinon j’aurais mis 4/5 sans hésiter – j’ai trouvé que Dégâts des eaux était un peu long. Evidemment, le plan de Dortmunder pour sortir le magot de l’eau sans qu’il soit nécessaire de faire exploser le barrage échoue la première fois, de manière assez comique d’ailleurs, puis il échoue une seconde fois, mais encore une troisième, une quatrième et on va jusqu’au cinquième essai… J’ai trouvé que ce n’était pas utile de faire autant d’essais, même si les échecs étaient à chaque fois à mourir de rire c’était un peu trop répétitif au bout d’un moment, je me suis un peu lassée. C’est le seul point négatif que j’ai trouvé à ce roman, mais comme c’est un critère important pour l’appréciation d’un livre je ne pouvais pas ne pas en faire part !

Pour conclure, je dirais donc que ce n’est pas réellement un roman policier à mes yeux, plutôt humoristique, c’est un roman très, très drôle qui a mis de la joie dans mon cœur ! Les personnages sont atypiques et attachants et c’est sans hésiter que je lirais les autres romans de cette saga, surtout en sachant que je retrouverai la plupart d’entre eux dans les autres tomes. D’ailleurs, je crois que l’ordre de lecture de cette saga importe peu, Dégâts des eaux en est le septième roman par exemple et je ne me suis pas du tout sentie perdue, et si je ne l’avais pas vu avant je n’aurais même pas remarqué qu’il faisait partie d’une saga.

PS : après la photo de présentation prise de mon jardin en haut de l’article, ma quatrième de couverture était toute sale car sans faire attention je l’avais posé sur un morceau de terre humide ou je sais pas quoi… Heureusement la matière de la couverture est tellement top qu’il a suffi que j’humidifie un peu un mouchoir et que je frotte, et hop tout parti, ouf ! ♥

degats des eaux

Ma note : 3,5/5

Aimes-tu les romans humoristiques ?
En as-tu d’autres à me conseiller ?
N’hésites pas à commenter et surtout
à t’abonner à la box Exploratology !

Bonne journée, Sandy

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply La route des lecteurs 13 avril 2016 at 17 h 23 min

    Je ne connaissais pas du tout et je dois dire que je ne suis pas particulièrement intéressé. J’aime les romans humoristiques (comme Legardinier) mais celui-ci ne me tente pas particulièrement :-/

    • Reply Sandy 13 avril 2016 at 21 h 47 min

      Je l’ai trouvé super pourtant, mais je comprends, on ne peut pas être tenté par tous les livres, c’est déjà bien assez dur de leur résister 🙂

  • Reply Exploratology 19 avril 2016 at 10 h 06 min

    Coucou Sandy, oooh c’est trop chou merci beaucoup pour ton article !
    Et pour la tâche de terre humide sur le livre, au moins ça allait bien avec l’histoire haha

    • Reply Sandy 21 avril 2016 at 17 h 16 min

      Totalement hihi, merci pour le commentaire ♥ (et désolée pour ce temps de réponse!)

    Leave a Reply