Contemporain

L’Héritage de Katherine Webb

23 février 2016


Auteur : Katherine Webb
Editions : Pocket
Année de sortie : 2011
Prix : 8,10€ – Acheter sur Amazon
Pages : 524
Lu du 8 au 13 février 2016

L'histoire

Storton Manor, Angleterre. Un somptueux domaine où les sœurs Calcott ont passé toute leur enfance, jusqu’à la disparition mystérieuse de leur cousin Henry.

À la mort de leur grand-mère, Beth et Erica reviennent au manoir, laissé à l’abandon depuis des années. En découvrant par hasard une étrange photo, elles vont mettre au jour un terrible secret, qui pèse sur leur famille depuis quatre générations.

Quatrième de couverture.

Mon avis

J’ai lu ce livre dans le cadre du #clublectureMS organisé par Victoria, ce livre a remporté la sélection du mois de février et j’en étais ravie car j’avais justement voté pour celui-là ! J’aime beaucoup la couverture, j’adore les manoirs et j’avoue qu’hormis le côté entretiens financier et ménager qui ne me tentent pas du tout, j’aimerais beaucoup en avoir un hihi. Je suis fascinée par ces lieux plus ou moins vieux, chargés d’histoire et je n’ai qu’une envie, c’est en découvrir les secrets et les cachettes secrètes ! Alors forcément, moi je voulais absolument lire ce livre, et d’ailleurs avant même le résultat des votes je l’avais déjà commandé et reçu, avec un autre livre proposé dans cette édition qui me faisait envie aussi.

Je suis très vite rentrée dans l’histoire, le style de l’auteur m’a toute suite intéressée, je voyais les pages défiler sans même m’en rendre compte. Dans ce roman, nous suivons deux histoires parallèles : le passé, et le présent portant la trace du passé. Dans le passé, nous suivons Caroline dans les années 1900, une jeune New Yorkaise bourgeoise qui choisit contre l’avis de sa tante de se marier avec l’homme qu’elle aime, un fermier vivant dans le fin fond du Texas. Dans le présent, nous suivons les arrières petites filles de cette dernière, Beth et Erica, deux sœurs, qui ont vécu presque toutes les vacances d’Eté de leur enfance dans son manoir, en Angleterre. Par contre, je n’ai pas aimé le fait que les chapitres soient si longs. Je préfère les romans aux chapitres un peu plus courts – pas plus d’une dizaine de pages – comme ça si je dois m’arrêter je peux le faire entre deux chapitres, car je ne supporte pas faire une pause en plein milieu d’un chapitre haha. Du coup des fois c’était un peu long, car je voulais me coucher par exemple mais que je voyais qu’il me restait encore pas mal de pages avant la fin du chapitre alors que j’avais bien avancé dessus.

L’histoire commence toute suite avec un lourd secret à porter pour Caroline, je ne vous en dis pas plus évidemment afin de ne pas spoiler mais du coup j’ai eu très envie de connaître le pourquoi du comment, et nous le découvrons petit à petit au fil du livre car nous retrouvons ensuite Caroline quelques années plus tôt. Au début j’ai bien aimé Caroline, sa tante lui mène la vie un peu dure car elle n’a pas assez de grâce pour une bourgeoise, et le pire vient quand elle tombe amoureuse d’un fermier. Contre l’avis de sa tante elle décide de se marier avec lui et de le rejoindre quelques semaines plus tard, renonçant à la fortune de sa tante puisqu’elle ne peut toucher l’héritage de ses parents que quelques années plus tard. Après, j’ai eu un peu plus de mal avec elle, même si ce n’est pas directement de sa faute car elle a été éduquée ainsi, elle fait des efforts pour s’adapter à la vie de son mari mais elle a beaucoup de préjugés, elle n’est pas très correcte envers certaines personnes et un peu capricieuse. Malgré tout, j’ai vraiment été touchée par sa vie et mon dieu, j’en ai même pleuré à un moment, ce qui est très rare pour moi ! Surtout que j’ai trouvé que le style de l’auteur m’immergeait vraiment dans les émotions et sentiments de ses personnages (peut-être aussi parce que je me reconnais un peu dans une partie de son histoire).

Un chapitre sur deux, nous suivions l’histoire de Beth et Erica et j’avoue que j’ai un petit peu moins accroché avec la leur par moment. C’est plus longuet, il se passe moins de choses et il y a des mystères un peu agaçant avec des scènes qui se répètent du genre “- Dis-moi ce qui s’est passé quand on était petite. – Non. – Je veux savoir. – Je te dirais rien.” et ça part bouder avant de recommencer au chapitre suivant. Beth m’a pas mal agacé aussi, elle n’est pas toujours hyper sympa même si on comprend peu à peu pourquoi elle est comme ça. En revanche quand l’auteure a enfin cessé de tourner autour du pot et nous dévoile le secret qui ronge les deux sœurs depuis qu’elles sont petites, en particulier Beth, j’ai été surprise ! Je ne m’y attendais pas du tout, et j’aime être prise au dépourvue comme ça.

Je suis vraiment contente que ce soit ce livre qui ait remporté le vote de l’édition du mois de février, même s’ils avaient tous l’air bien et que le choix était difficile ! J’ai ressenti beaucoup de choses en le lisant : de la joie, de l’amour, beaucoup de tristesse, une envie de découvrir les secrets de cette famille et pour finir le soulagement. C’était un bon moment d’évasion sous une plume légère.

l'héritage

Ma note : 3,5/5

As-tu participé au club de lecture de ce mois-ci ?
Qu’as-tu pensé de ce livre ?
N’hésites pas à partager, à commenter,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bonne journée, Sandy

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Leschroniquesdunebookaholic 23 février 2016 at 23 h 46 min

    Hello ! Cool ta chronique 🙂 . J’ai bien aimé aussi mais j’ai été déçue par la fin.. Quoi qu’il en soit, j’ai tout de même passé un bon moment ^^ bisous

    • Reply Sandy 24 février 2016 at 6 h 53 min

      Je crois que tout le long du livre l’auteur nous met un peu trop en haleine sur certains mystères et on s’attend un truc de fou alors qu’au final… bof lol.
      Merci pour ton commentaire, bonne journée!

  • Reply Superfici'Elle 24 février 2016 at 12 h 33 min

    C’est vrai que j’ai trouvé Beth agaçante aussi à ne pas vouloir aller mieux. J’avais entrevu ce qu’avait pu devenir H. à environ 2 tiers du livre, mais pas la suite des révélations.
    Je n’ai pas été émue comme toi, mais plutôt choquée et outrée par certains comportements de C. Si je m’étais attachée à elle au départ, j’ai même eu de la pitié pour elle, elle m’a terrifiée au fur et à mesure du livre. Evidemment difficile de comprendre ce qui poussent les personnages à agir lorsqu’on ne vit pas dans leur société! Mais c’était une très bonne lecture, qui m’a captivée jusqu’au bout!

    • Reply Sandy 24 février 2016 at 17 h 21 min

      Je n’ai été émue aux larmes qu’à un moment avec Caroline, mais j’peux pas trop en dire ici j’ai peur que quelqu’un qui n’a pas lu le roman soit spoilé, après cet évènement elle est devenue petit à petit affreuse oui !

  • Reply La route des lecteurs 24 février 2016 at 20 h 50 min

    J’ai à peine découvert ce club ce mois-ci ! De ce fait, je n’ai pas eu le temps de le lire mais moi qui adore ce genre d’histoire, tu m’as bien intriguée ! 🙂

    • Reply Sandy 24 février 2016 at 21 h 13 min

      Si jamais tu la lis, tu me diras ce que tu en as pensé 🙂
      Bonne soirée!

    Leave a Reply