Science-fiction Young adult

In the End

20 juillet 2016
in the end
AUTEUR : DEMITRIA LUNETTA

Saga : In the After (tome 2)
Editions : Lumen
Année de sortie : 2014

Broché : 15€

Pages : 406
Lu du 29 juin au 1er juillet 2016

Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Voilà trois mois qu’Amy a fui New Hope pour échapper au diabolique docteur Reynolds. Grâce à l’équipement de Gardienne que lui a fourni Kay et à l’émetteur sonique qui éloigne les créatures, elle survit tant bien que mal dans les étendues désertiques du Texas. Jusqu’au jour où une voix lui parvient à travers l’oreillette qui la relie encore à ses anciens camarades : Baby, restée à New Hope, est en danger.

Amy n’a pas le choix. Si elle veut sauver sa sœur d’adoption, il va lui falloir se rendre à Fort Black, là où d’autres survivants se sont rassemblés et vivent selon la loi du plus fort. Dans cette véritable jungle, la jeune fille va devoir tout faire pour retrouver Ken, le frère de Kay, seul capable de l’aider à secourir Baby. Assistée de Jacks, le neveu du dirigeant de Fort Black, la jeune fille finit par en apprendre un peu plus sur l’invasion des Floraes… Une vérité qui s’avère plus cauchemardesque encore qu’elle ne le croyait !

Mon avis

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à aller lire ma chronique sur le premier tome de cette saga, In the After, que j’ai adoré, à un point tel que ça a été un coup de cœur. Comme toujours, je tâcherai de ne pas vous spoiler sur ce deuxième et dernier tome mais si vous n’avez lu pas lu le premier, je vous déconseille de lire cette chronique-là du coup !

◊ Je vous avoue dès le début que j’ai un peu moins accroché à ce dernier tome de cette duologie. Je n’ai pas vraiment retrouvé l’ambiance glauque du premier tome, on n’entend quasiment plus parler des Floraes, on en voit très peu. Une grande partie de l’histoire (les deux premières parties) va tourner en fait autour d’Amy et de sa vie à Fort Black, où elle recherche la personne pouvant aider Baby, car celle-ci est utilisée par le Dr Reynolds afin de soi-disant trouver un remède car elle est immunisée – en vérité on pense plutôt qu’il cherche à lui faire du mal et du coup à atteindre Amy. Cette dernière se rend donc à Fort Black afin de trouver Ken, le frère jumeau de Kay, qui pourrait l’aider à sortir Baby de New Hope.

◊ Malheureusement comme je le disais l’ambiance glauque n’est plus vraiment au rendez-vous. La présence des Floraes se fait très peu sentir – hormis une ou deux fois – et je trouve que les actions mises en place par l’auteure pour créer un peu de rebondissement et mettre Amy en difficulté deviennent très vite répétitives, parfois un peu clichés. C’est bon quoi, l’ancien détenu pervers et profondément mauvais qui a l’héroïne dans le pif et en plus qui est increvable… J’ai trouvé que c’était un peu beaucoup tiré par les cheveux. En fait au début ça ne me dérangeait pas, vu l’univers de Fort Black (dont je parle plus bas), ça n’avait rien d’étonnant et ça mettait un peu d’adrénaline, c’est juste qu’au bout d’un moment voir le même mec revenir sur le tapis ça m’a agacé. À part ça, j’ai envie de dire #teamJacks hihi.

◊ Malgré tout, j’ai quand même adoré me replonger dans l’univers de Demitria Lunetta et retrouver Amy, même si cette héroïne est parfois horriblement agaçante à cause des décisions qu’elle prend (elle n’en fait qu’à sa tête), je trouve que ça fait son charme. J’ai d’ailleurs lu ce roman très rapidement, une fois de plus. Ce roman a une fois de plus su me faire ressentir un tas d’émotions, allant de la colère à la tristesse ou la joie, il a su me faire réagir même si c’était parfois pour râler sur Amy haha.

La troisième et dernière partie de ce roman est vachement plus intéressante et entraînante. J’ai trouvé que l’action revenait en force et de manière plus naturelle, c’était incroyable et palpitant, inattendu, surprenant, bref je n’ai pas su lâcher le roman avant de l’avoir terminé ! La fin a d’ailleurs été incroyablement frustrante pour moi car c’est une fin ouverte. J’ai eu une sensation d’inachevée, comme s’il en manquait une partie ou comme si une suite était finalement prévue. D’habitude les fins ouvertes ne me dérangent pas, mais là ça m’a fait un petit pincement au cœur. Comme si on m’arrachait brusquement aux personnages et que je n’avais pas eu le temps de leur dire au revoir. Je me suis pas mal attachée à eux et j’étais un peu triste de les quitter, du coup.

FORT BLACK.

∇ L’univers de Fort Black est presque totalement à l’opposé de New Hope. Je n’avais pas voulu trop détailler New Hope dans ma première chronique car j’avais peur de trop spoiler, maintenant je le peux puisque je suppose que si vous lisez cette chronique, c’est que vous avez lu le premier tome ! Pour Fort Black je vais en dire un peu plus tout en essayant de ne pas gâcher la découverte.

New Hope apparaît comme la société parfaite, bien rangée, où chacun a un statut en fonction de son âge puis en fonction de son travail, chacun doit participer à la vie en société pour la faire tourner, que ce soit en essayant de trouver de nouveaux moyens de se défendre / protéger des Floraes, en devenant gardien pour aller chercher des ressources, ou en sauvegardant l’espèce humaine en servant de mère porteuse. Tout a son utilité, son rôle, tout est si bien pensé que les humains n’ont d’ailleurs plus besoin de penser.

∇ À l’inverse, Fort Black est une ancienne prison où certains détenus sont restés et il y règne un chaos quasi constant. Les gens meurent de faim, se comportent parfois comme des bêtes (si une fille/femme n’est pas revendiquée par un homme, elle a peu de chances de survivre), et sont tellement préoccupés par l’idée de survivre qu’ils n’ont pas vraiment l’occasion de penser non plus. Seuls les « hauts placés » ont droit à une cellule, et encore parfois ils dorment à 8 dans une cellule pour 4 et doivent donc se relayer, les autres doivent se contenter de dormir par terre, parmi des cadavres et de la pourriture.

Dans l’une la nourriture croule dans les entrepôts, dans l’autre les gens meurent de faim. L’une semble être un havre de paix, l’autre un enfer. Mais les deux cachent de terribles secrets.

√ Pour conclure, un roman légèrement en-dessous du premier pour moi (contrairement à pas mal d’avis de ce que j’ai pu voir…) mais que j’ai tout de même adoré. Un univers toujours aussi bien construit et dérangeant, comme je les aime, et je serais curieuse de voir cette duologie adaptée au cinéma ! Un peu triste de quitter les personnages mais il faut bien, je pense relire cette saga un jour afin de les retrouver.

in the end

√ LES PLUS
  • un roman entraînant et palpitant
  • une plume capable de faire ressentir un tas d’émotions
  • une dernière partie géniale
  • encore une fois l’auteure a su créer une société intéressante et repousser les limites de l’humanité
  • encore une fois : #teamJacks ♥
× LES MOINS
  • une suite un peu en-dessous du premier tome
  • deux premières parties répétitives et clichés

Ma note : 4,5/5

Qu’avez-vous pensé de ce deuxième tome ?
De la saga en générale ?
D’autres romans dans le même genre à me conseiller ?
N’hésitez pas à partager, commenter,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Merci de ta visite, Sandy

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Steven 20 juillet 2016 at 21 h 42 min

    J’ai totalement adoré ce dernier tome et le seul reproche que j’ai à faire concerne Baby. J’aurais vraiment apprécié en apprendre d’avantage sur son évolution, du coup la fin va un poil trop vite à mon goût.

    • Reply Sandy 20 juillet 2016 at 22 h 49 min

      C’est vrai, j’ai trouvé que ça allait un peu trop vite aussi, j’ai l’impression que l’auteure ne voulait pas que son roman soit trop long alors elle a légèrement bâclé certains passages de la fin… D’où cette horrible sensation de fin ouverte.

  • Reply La route des lecteurs 22 juillet 2016 at 17 h 09 min

    J’avais également eu un coup de coeur pour le premier tome ❤ Je n’ai toujours pas lu cette suite mais, en fait, je pense que je crains la fin car je n’aime pas du tout les fins ouvertes –‘
    Enfin, je pense tout de même le lire avant la fin de l’année 😉

    • Reply Sandy 22 juillet 2016 at 17 h 38 min

      Les fins ouvertes ne me gênent généralement pas, mais là pour le coup totalement… M’enfin je te conseille quand même de le lire car il reste génial malgré tout 🙂 hâte de voir ton avis!

    Leave a Reply