Horreur / Terreur Thriller / Polar / Policier

Joyland

22 avril 2016
joyland


Auteur : Stephen King
Editions : Le Livre de Poche
Année de sortie : 2013
Prix : 7,30€ – Acheter sur Amazon
Pages : 400
Lu du 04 avril au 10 avril 2016

L'histoire

Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible ? Parviendra-t-il à l’éviter ? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais…

Mon avis

Avant de commencer cette chronique, je tenais à m’excuser pour cette petite absence d’un peu plus d’une semaine sur le blog. Je passe beaucoup de mon temps sur l’ordi, que ce soit sur mon blog, pour regarder des vidéos, échanger avec d’autres personnes, et j’ai brusquement ressenti le besoin de couper un peu de ça, je venais quand même de temps en temps mais pas plus de 10 min et les quelques fois où j’ai fait un signe, c’était sur Instagram. Il faut dire aussi que la période des vacances scolaires n’est pas de tout repos pour moi, car je ne prends jamais mes vacances pendant ces périodes mais mes collègues si, donc on est en sous-effectif ! Mais me revoilà et je vais tâcher de rapidement rattraper mon retard dans mes chroniques !

Cela fait longtemps que j’ai envie de lire un Stephen King, j’ai quelques vieux livres de sa main qui appartenaient à ma mère dans ma bibliothèque mais je n’avais pas encore sauté le pas, et en fait – je sais que c’est pas du tout du tout logique mais j’ose espérer que quelqu’un ici me comprendra ! – quand j’ai vu Joyland présenté dans un tabac presse, malgré tous ceux qui m’attendaient chez moi… Je l’ai acheté et je l’ai lu quelques temps après.

Sur Livraddict il est classé dans le genre horreur, mais pour moi ce n’est absolument pas le cas. Il ne fait pas du tout peur. Il est légèrement fantastique oui, mais pas effrayant. Forcément, en m’attendant à ça, j’ai commencé à sentir poindre au fil de ma lecture comme une déception… Pas de clown effrayant ? Pas d’évènements étranges ni de créatures bizarres cachées derrière une attraction ? En fait, je crois que la quatrième de couverture donne une mauvaise idée de l’histoire : « Les clowns vous ont toujours fait un peu peur ? L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ? Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage… » C’est d’ailleurs pour ça que je ne l’ai pas mis comme résumé sur cet article, j’ai préféré mettre le résumé de Livraddict qui est beaucoup plus proche de l’histoire de Joyland.

On pourrait croire que du coup ce roman m’a déçu, mais en fait loin de là. Hormis ma petite frustration que j’espère pouvoir assouvir avec d’autres romans de cet auteur, je me suis beaucoup attachée au personnage principal, Devin Jones. Honnêtement, j’ai trouvé qu’il ne se passait rien d’exceptionnel dans ce roman, si ce n’est l’évolution d’un jeune homme de 21 ans, qui est encore bien immature et naïf au début du roman, et ça aurait pu m’ennuyer si la plume de Stephen King ne m’avait pas totalement séduite. J’ai adoré, du début à la fin. Il en dit ni trop peu, ni pas assez et sait garder une part de mystère : certains évènements essentiels à l’histoire sont rapidement évoqués mais très légèrement, et c’est en avançant dans la lecture que l’on découvre leurs importances. Du coup, non seulement j’ai été transportée par le récit de Devin – car au moment où le personnage principal nous raconte son histoire, il a 80 ans il me semble – mais j’avais aussi envie de découvrir les secrets de Joyland. On sent de la nostalgie, des regrets mais aussi de bons souvenirs et que cet Eté-là aura été très important pour lui, pour l’Homme qu’il est devenu.

Le récit oscille pas mal entre passé et « futur passé » du coup (on peut dire ça comme ça ?), par exemple Stephen King sait parfaitement amener son personnage à raconter ce qu’il s’est passé à Joyland quand il était jeune, comment il a rencontré ceux qui allaient devenir ses meilleurs amis, puis les amener en quelques paragraphes à quelques années voire plusieurs dizaine d’années plus tard, quand il est arrivé à certain évènement à ses amis, pour ensuite revenir à son récit initial, sa jeunesse. Tout ça, sans que ça ne dérange ou ne choque, tout à fait naturellement.

Au final, je ne pourrais pas vraiment qualifier ce roman de thriller non plus, car même s’il y a un mystère à découvrir, je n’ai pas eu la sensation que l’histoire tournait autour de ça, autour de l’enquête sur la mort d’une femme dans le train fantôme quatre ans plus tôt, même si de temps en temps Devin nous partageait de petites découvertes, la résolution de l’énigme s’est faite très vite et la fin a d’ailleurs presque été bâclée à mes yeux, même si j’ai vraiment été très surprise à un moment ! Je ne m’y attendais tellement pas que j’étais presque déçue sur le coup, mais finalement quand le meurtrier est une personne à laquelle on ne s’attend pas, c’est encore meilleur à mes yeux haha. J’ai très hâte de relire un roman de Stephen King !

Joyland

Ma note : 4/5

Avez-vous déjà lu un roman de Stephen King ?
Un autre à me conseiller ?
N’hésites pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bonne journée, Sandy

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Cassandre 22 avril 2016 at 19 h 16 min

    Futur achat en vue !

    • Reply Sandy 23 avril 2016 at 8 h 04 min

      Tu me diras ce que tu en as pensé ^_^

  • Reply Chris 22 avril 2016 at 19 h 24 min

    Ton chat est tellement mignon t’sais 😀
    Moi c’est un livre qui est dans ma PAL… Et qui va y rester un bon bout de temps ^^

    • Reply Sandy 23 avril 2016 at 8 h 06 min

      Merci pour lui, et oui c’est le plus choupibeau 😀 (même s’il a une crotte de n’oeil sur la photo)
      Si jamais tu le lis un jour, j’ai hâte d’en lire ta chronique!

  • Reply florence 23 avril 2016 at 9 h 50 min

    Je ne pense pas lire celui-ci car je pense que ça ne ressemble pas au King que je connais. Je te conseille (comme je le conseille à tout le monde en ce moment lol) Marche ou crève, qui ne fait pas peur, mais est assez oppressant, violent aussi, brutal, mais parfait selon moi pour se faire une idée de la plume de Stephen King! Je lis Le fléau en ce moment, je retrouve bien l’auteur, j’aime beaucoup, je pense lire prochainement Mr Mercedes, même si c’est un polar et que je ne suis pas habituée à ce style chez lui. J’ai lu Ça, parfait! Running Man, excellent aussi!

    • Reply Sandy 23 avril 2016 at 15 h 47 min

      Il me semble que tu m’avais déjà conseillé Marche ou crève, l’histoire a l’air sympa! Le Fléau je le vois pas mal sur Instagram en c’moment mais ça a l’air d’être un sacré pavé, je pense pas le prendre en intégral du coup pour le lire petit à petit ^_^ De toute façon j’ai envie de lire tous les Stephen King ou presque! Ca, je l’ai déjà, enfin je les ai en trois volumes, et je pense que ce sera ma prochaine lecture de cet auteur 🙂

  • Reply Mina 23 avril 2016 at 10 h 20 min

    Super, je suis contente que tu aies pu découvrir Stephen King avec ce roman, et apprécier. C’est vrai que le résumé est vendeur mais ne correspond absolument pas à l’histoire ni à l’auteur finalement. Tu verras, en parcourant sa bibliographie, que son étiquette d’auteur d’horreur n’est pas tout à fait vrai ; ils sont rares ses romans où tu frissonnes vraiment, le plus intéressant est derrière le masque 😉
    Néanmoins, si tu veux te faire peur je te conseille Cujo ou Ça (^-^)

    • Reply Sandy 23 avril 2016 at 15 h 53 min

      C’est vrai que j’ai tellement entendu parler de lui comme un auteur dont les livres font peur que je m’attendais forcément à ça! Heureusement son style d’écriture a rattrapé ma déception 🙂 J’avais jamais entendu parler de Cujo, tiens! Mais j’ai déjà Ca dans ma bibliothèque alors je pense que ça sera ma prochaine lecture de cet auteur, en plus j’ai bien envie d’une histoire de clowns depuis quelques temps hihi. J’ai également Charlie qui me tente et Salem, mais celui-là me dit moins!

  • Reply La route des lecteurs 24 avril 2016 at 14 h 07 min

    Je n’ai encore jamais découvert cet auteur mais j’aimerais m’y mettre, moi qui aime les romans qui font peur ! J’avais entendu dire que Joyland ne faisait pas vraiment peur donc je ne pense pas commencer par celui-ci ^^ Toutefois, contente de voir qu’il t’a plu 😉

    • Reply Sandy 24 avril 2016 at 18 h 15 min

      Si ça te dit, un groupe FB vient d’ouvrir, en gros chaque mois plusieurs titres de cet auteur sont proposés en sondage et on lit celui qui a le plus de votes 🙂 C’est un club de lecture sur Stephen King ! Je ne pense pas pouvoir participer tous les mois mais ça me fera lire d’autres romans de lui ^^

  • Reply asciena 1 mai 2016 at 22 h 02 min

    Je voulais le commencer la semaine derniers, on me l’a passé en ebook, manque de bol il était en espagnol (j’étais deg)
    J’aurais lu mon premier Stephen King …, moi qui ne savais pas trop quoi lire vu que Mr King à une longue longue longue liste de livre à son actif :p
    Je suis contente de savoir qu’il ne fait pas peur car je suis un peu une flipette :p

    • Reply Sandy 1 mai 2016 at 22 h 07 min

      Oh pas de bol, l’Espagnol c’est un peu près compréhensible mais de là à lire tout un roman dans cette langue haha. Si tu veux un club de lecture a ouvert sur Facebook (tu trouveras le lien dans le commentaire au-dessus du tien) et on fait des lectures communes autour des romans de Stephen King, pour le mois de Mai c’est Carrie ! Mais Carrie fait peur il paraît alors je sais pas si c’est une bonne idée pour toi ^^

    Leave a Reply