Conte

La reine des neiges

25 janvier 2017
la reine des neiges
AUTEUR : HANS CHRISTIAN ANDERSEN

Editions : Librio
Collection : Littérature
Année de sortie : 1844

Poche : 2€

Pages : 44
Lu du 04 au 05 janvier 2017

Site de la maison d’édition
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Lorsque le miroir déformant du diable se brise, des milliers d’éclats se répandent sur la Terre. Quiconque en reçoit un dans l’œil se met à voir tout en noir, et s’il se fiche dans le cœur, celui-ci se change en bloc de glace, attirant la Reine des Neiges. C’est ce qui arrive au petit Kay, enlevé par la froide souveraine et retenu prisonnier dans son palais. Mais son amie Gerda part à sa recherche, rencontrant en chemin magiciens, brigands et princesses.

Ce recueil rassemble cinq contes parmi les plus célèbres d’Andersen : La Reine des Neiges, La Petite Poucette, La Cloche, Les Fleurs de la petite Ida et Les Cygnes sauvages, qui entraînent le lecteur dans un univers enchanté qui n’a pas pris une ride.

Mon avis

∴ Tout le monde connait le dessin animé Disney La reine des Neiges (et si vous ne l’avez pas vu, vous ne pouvez pas être passé à côté de sa chanson « Libérée, délivrée », ni à côté de tous les produits commerciaux mis en vente autour de lui). En dehors de tout ces aspects « trop commercial » j’ai beaucoup aimé le dessin animé et quand j’ai découvert, grâce au groupe facebook du Cold Winter Challenge, que c’était inspiré d’un conte (enfin, inspiré est un très mauvais mot là, c’est plutôt réadapté, transformé et tout ce que vous voulez haha) et que j’étais dans une période où j’avais très envie d’en lire, j’ai sauté sur l’occasion et de le lire dans le cadre du challenge !

◊ Tout comme Un chant de Noël, cette chronique ne sera peut-être pas beaucoup développée par rapport à celles que je fais d’habitude, le conte étant très court (une cinquantaine de pages si mes souvenirs sont exacts, l’autre moitié du roman étant d’autres nouvelles, beaucoup plus courtes, d’à peine quelques pages). J’avoue que je ne comprends pas pourquoi il a une note aussi « moyenne » sur Livraddict – 14,2 est qualifiée comme une note moyenne sur le site – car pour ma part j’ai passé un bon moment en lisant ce conte. Je pense que c’est dû au fait que, si on ne s’est pas renseigné avant, on ne s’attend pas à une si grande différence avec le dessin animé, ça peut surprendre.

J’ai été pas mal étonnée par l’absence de la reine des neiges dans ce conte. Je m’attendais à la voir beaucoup plus présente ! Je m’attendais même à la voir maléfique, contrairement au dessin animé, puisqu’elle enlève un petit garçon, Kay. En vérité, nous suivons surtout la quête de son amie Gerda, qui cherche en vain à comprendre pourquoi il a disparu, comment le retrouver et comment le sauver. J’ai eu l’impression que chacune de ses péripéties était une petite nouvelle dans la plus grande, chacune apportant sa petite leçon auprès du lecteur.

J’ai tout particulièrement aimé la première histoire, qui raconte que le Diable, pour s’amuser, a créé un miroir qui ne reflète que le mauvais chez l’homme et qui transforme toute pensée pieuse et sage en mauvais. Ses « diablotins », voulant emmener le miroir au paradis pour se moquer des anges et des Dieux, le firent tomber et il se brisa en mille morceaux, morceaux qui, s’ils se fichaient dans les yeux d’un être humain lui faisaient tout voir en noir ou pire, le rendaient mauvais s’ils s’installaient dans son cœur, ce qui arriva au petit Kay et attira vers lui la Reine des neiges.

◊ La petite Greta, en partant à sa recherche, rencontre une multitude de gens tous bons et généreux et j’ai beaucoup aimé les relations entre eux, la petite fille, et la nature et les animaux. Le personnage de Greta est bien développé : elle est courageuse et déterminée à retrouver son ami coûte que coûte. Malgré tout, je regrette que tous ces personnages soient un peu trop lisses, mais c’est malheureusement difficile de leur attribuer des caractères complexes dans une nouvelle d’une cinquantaine de pages.

◊ Durant ma lecture, j’étais partagée entre un émerveillement face à toute cette magie et cette bonté, et à la fois un petit dégoût par rapport à ce miroir, à ce qu’il provoque et au pauvre destin de Kay – même si nous n’avons pas vraiment l’occasion de voir ce qu’il devient une fois capturé par la reine des neiges. J’ai été touchée par ce qu’il devenait à cause de l’éclat du miroir. La plume est fluide et il peut se lire très rapidement, en une soirée, même si pour ma part j’ai préféré prendre mon temps et le lire en deux fois.

√ Pour conclure, à mes yeux il s’agit d’un très beau conte, qui m’a donné envie d’en découvrir d’autres de cet auteur, je regrette simplement que le titre du conte donne des attentes au lecteur qui ne sont pas assouvies, mais c’était peut-être le but de Hans Christian Andersen.

Pour ce qui est des autres contes de ce livre, je ne développerai pas puisque je parle exclusivement de La reine des Neiges, mais sachez que je les ai tous apprécié ! Ils sont doux, se lisent très vite et j’ai eu l’impression de retomber en enfance avec certains.

la reine des neiges

les plus

  • un conte faisant passer un bon moment
  • un univers merveilleux qui fait clairement rêver
  • des personnages attachant
  • une plume toute douce et facile à lire

les moins

  • l’absence de la Reine des Neiges
  • des personnages peut-être un chouïa trop lisses

Ma note : 3,5/5

Avez-vous lu ce conte ?
En avez-vous d’autres à me conseiller de cet auteur ?
N’hésitez pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bon mercredi, Sandy

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Mademoiselle C. 25 janvier 2017 at 19 h 16 min

    Contrairement à toi, je n’ai pas vraiment apprécié ce conte. Qu’il ne ressemble pas au dessin animé ne m’a pas posé de problème, mais j’ai trouvé que l’histoire partait un peu dans tous les sens. J’ai trouve la quête de la petite fille un peu bizarre ! xD Sans parler de la gamine qu’elle rencontre et qui est une vrai tortionnaire xD

    Par contre, j’ai trouvé l’histoire du miroir très poétique ! Et justement, pour moi ça dénotait beaucoup avec le reste.

    Et c’est vrai que Disney ne semble s’être inspiré que du titre pour son film ! xD

    • Reply Sandy 25 janvier 2017 at 20 h 16 min

      Haha j’avoue que des fois c’est un peu WTF comme on dit!
      À mon avis à Disney ils avaient un verre du miroir dans l’œil quand ils ont lu le conte lol

      • Reply Mademoiselle C. 25 janvier 2017 at 21 h 54 min

        xD J’avoue je sais pas où ils sont allé cherché leur histoire !
        Ils ont dut lire le livre et le balancer en se disant : non mais le titre est pas mal, c’est déjà un bon début xD
        Non parce que vraiment, moi j’ai rien retrouvé xD Les personnages, même la Reine des Neiges en elle-même… aucun rapport ><

  • Reply Yuyine 27 janvier 2017 at 9 h 39 min

    Bon moi je n’ai pas aimé le dessin animé qui m’a endormi :x, et moyennement aimé le conte xD. Je trouve que c’est un peu trop farfelu dans son développement et je regrettais vraiment de ne pas voir plus que ça le personnage de la reine des neiges. Malgré tout, comme toi, je trouve la partie sur le miroir vraiment intéressante et poétique.

    • Reply Sandy 28 janvier 2017 at 8 h 35 min

      Tu as osé t’endormir devant THE dessin animé du siècle ! XD (plus sérieusement, perso je l’ai bien aimé, mais je suis pas bien compliquée niveau dessin animé, et je sais que beaucoup de gens de mon âge peuvent pas le voir haha)
      J’avoue que le conte part un peu dans tous les sens mais ça ne m’a pas gêné, car comme je disais j’ai l’impression que l’auteur a voulu écrire plusieurs petites histoires dans la grande, et qu’il faisait se croiser des personnages venant de contes différents! Je ne sais pas si je m’exprime bien ^^ Enfin en tout cas j’espère qu’il a écrit de meilleurs contes!

  • Reply Lacavernedhaifa 28 janvier 2017 at 10 h 42 min

    Super chronique ! Merci de ton conseil 🙂

    • Reply Sandy 28 janvier 2017 at 18 h 31 min

      Merci à toi pour ton commentaire 🙂

    Leave a Reply