Dystopie Young adult

Hunger Games : la Révolte

4 juin 2016
hunger games la révolte
AUTEUR : SUZANNE COLLINS

Saga : Hunger Games (tome 3)
Editions : Pocket Jeunesse
Année de sortie : 2010

Broché : 18,15€
Poche : 7,80€

Pages : 459 (poche)
Lu du 25 au 28 mai 2016

Site de la maison d’édition
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Je m’appelle Katniss Everdeen. Je devrais être morte. Maintenant, je vais mener la révolte.

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous es anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

Mon avis

Attention, si vous n’avez pas encore lu cette saga, vous serez très probablement spoilés avec cette chronique. Si vous désirez lire mes chroniques à propos des deux tomes précédents, rendez-vous ici : Hunger Games sur Goodreads, et Hunger Games, l’Embrasement, sur le blog.

◊ Je ne sais pas vraiment comment écrire cette chronique. J’ai adoré cette saga du début à la fin (enfin presque, mais je vous en dirais plus, plus tard). Je ne crois pas avoir noté chaque livre comme étant un coup de cœur, et pourtant c’est la saga entière qui en est un ! En fait c’est au fur et à mesure de mon avancée dans l’histoire de Katniss que j’ai fini par ressentir un énorme attachement à tout ça. J’ai vu les films avant de lire les livres, au départ par curiosité et je trouve ça dommage que certain(e)s se privent d’une belle découverte parce qu’ils ne veulent pas lire « une saga dont on entend parler partout ». Si on en entend parler, c’est peut-être parce qu’elle vaut le coup justement… Après, évidemment, elle n’est pas parfaite et elle ne plaira pas à tout le monde, mais personnellement je l’ai débuté sans m’attendre à quelque chose d’énorme, et je ne le regrette vraiment pas – j’ai remarqué que c’était bien souvent mes attentes qui déterminaient en partie à l’avance mon avis sur un roman.

◊ Dans ce troisième et dernier tome, nous retrouvons donc Katniss après l’Expiation, auprès des rebelles dans le district 13 alors que Peeta est retenu prisonnier par le Capitole. La guerre civile se répand peu à peu dans les différents districts, mais elle s’essouffle rapidement et les rebelles veulent convaincre Katniss de redevenir le geai moqueur afin de tourner des vidéos de propagandes.

J’ai vraiment adoré ce troisième tome, je l’ai dévoré tant que j’avais du mal à le quitter pour aller dormir. Pourtant, plus d’une semaine après avoir fini ma lecture, j’ai un peu plus de recul sur celle-ci et je relève quelques points négatifs qui me chiffonne. À mes yeux, même si je répète que je l’ai adoré, je le situe un chouia en dessous des deux premiers ! Parfois, prendre du retard sur ses chroniques ça a du bon, car même si écrire une chronique à chaud permet de décrire plus précisément ce que l’on a ressenti durant une lecture, car c’est encore tout frais, on est souvent encore aveuglé par notre enthousiasme pour voir les défauts de notre lecture.

◊ Ce troisième tome est peut-être un peu long, j’ai trouvé qu’il manquait parfois d’action ou de retournement de situation – bon après il faut dire que comme j’ai déjà vu les films, la surprise était un peu gâchée – mais d’un autre côté, Suzanne Collins, en plus de nous faire vivre la révolte contre le Capitole, nous fait également vivre la Révolte intérieure de Katniss. Nous vivons l’histoire de son point de vue et Katniss est loin d’être une âme combattive qui se préoccupe peu de ses sentiments. Bien au contraire, elle vit un véritable combat intérieur. Elle éprouve beaucoup trop de choses et a du mal à savoir ce qu’elle veut vraiment : veut-elle rester à l’écart ou participer activement à la révolution pour tuer Snow ? veut-elle sauver Peeta ou carrément tirer un trait sur lui ? veut-elle Gale ou Peeta ? Elle est tiraillée entre son envie de sauver tout le monde et d’en finir avec cette révolution, et son envie d’oublier tout ça, de s’occuper uniquement d’elle. L’auteure a très bien su retranscrire toutes ses émotions, j’ai trouvé que ça se rapprochait bien de ce que n’importe qui aurait pu ressentir à sa place. C’est vrai qu’elle a subi beaucoup de choses difficiles malgré elle, alors qu’elle n’avait rien demandé, alors qu’elle voulait simplement sauver Peeta tout en survivant également lors des premiers jeux, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être parfois agacée par son comportement de petite fille capricieuse et égocentrique. Par exemple au départ, elle accepte de devenir le geai moqueur uniquement parce qu’elle peut avoir quelque chose en retour, et même si finalement après elle se sent réellement concernée par la révolution j’ai trouvé ça tellement égoïste… Autre exemple : tout le monde a un emploi du temps et une fonction au district 13 afin que chacun soit utile au bon fonctionnement de cette petite société, mais Katniss est la seule qui ne fait rien, qui n’aide pas – avant d’enfin se décider à devenir le geai moqueur. Ce sont des petits trucs comme ça qui font que, même si j’apprécie énormément quand un personnage n’est pas lisse et sans défaut, j’avais parfois envie de lui mettre des claques. Désolée du terme hein haha. Je la trouvais moins centrée sur elle-même dans les autres tomes et je ne sais pas si c’est lié, mais elle n’osait pas tuer également, ou alors uniquement quand elle n’avait pas le choix et après réflexion. Dans ce dernier tome, elle n’a plus peur de tuer d’autres personnes et elle prend rarement le temps d’y réfléchir.

◊ La fin, il faut que je vous parle de la fin – sans vous spoiler, bien sûr. J’avais déjà vu pas mal d’avis négatifs sur cette fin et franchement, je les rejoints. Même si j’ai été touchée par un des évènements survenus à la fin, qui m’a vraiment fait mal au cœur et que Suzanne Collins a su me faire ressentir avec force, j’ai trouvé que le reste était pas top. D’ailleurs, j’attendais avec impatience la réponse à une de mes questions, qui était restée en suspens à la fin du film par rapport à un choix de Katniss, eh bien c’est exactement pareil dans le livre mais en pire… Genre pendant toute une page elle tient une réflexion dans sa tête où elle se dit que non, elle ne fera pas ce choix parce qu’il n’est pas correcte et bla bla bla, et finalement, quand à voix haute elle annonce sa décision, bah elle dit l’inverse de ce qu’elle s’était dit avant, sans explications. Vous voyez ce que je veux dire ? J’étais là devant le livre : mais POURQUOI ?! Le fait que je ne sois pas d’accord avec son choix était pour moi moins important que de ne pas avoir d’explications. Et pour finir, je n’ai pas vraiment aimé l’épilogue que j’ai trouvé peu utile, en plus je n’y ai pas vraiment reconnu Katniss.

◊ On pourrait croire qu’au final je n’ai pas vraiment aimé la lecture, pourtant j’ai quand même aimé la façon dont la révolte a été menée, comment elle s’est révélée au départ si fragile pour petit à petit monter en puissance et détruire tout sur son passage. J’ai aimé la tournure que prenaient les évènements du côté des révolutionnaires aussi, le fait que ce n’est pas parce qu’ils luttent contre une mauvaise société qu’ils sont exemplaires et que c’est le meilleur camp. J’ai adoré toute la réflexion de Katniss autour de ses choix, de son nouveau mode de vie auprès des révolutionnaires dans la première partie du tome, certes elle est égocentrique mais elle est difficilement manipulable et influençable, elle sait parfaitement garder son esprit critique et ses propres pensées, et ils se rendent rapidement compte qu’il est impossible d’obtenir ce qu’ils veulent d’elle d’ailleurs. C’est pour ça qu’elle est dangereuse.

√ Bref, j’ai tout de même passé un excellent moment de lecture et j’étais pas mal attristée d’avoir fini cette saga – je réfléchis d’ailleurs à prévoir un nouveau type d’article : une réflexion complète sur toute une saga une fois que j’ai fini celle-ci, qui me prendrait du temps à faire mais que j’essaierai de faire le plus complet possible. Je n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher de vouloir re-regarder les films ensuite, même si je ne comprends pas pourquoi ils ont coupé le dernier tome en deux et que je les trouve du coup un peu trop longs et ennuyeux (une histoire de fric sans doute)… J’ai fini par ressentir un véritable coup de cœur pour la saga entière et j’ai presque envie de m’offrir quelques Funko Pop des personnages haha.

Hunger Games la Révolte

√ LES PLUS
  • un troisième tome enfin un peu plus centré sur la révolution
  • de la réflexion, de la remise en question à la fois du système du Capitole mais aussi du District 13
  • un personnage imparfait
  • une lecture addictive
× LES MOINS
  • une fin un peu précipitée
  • un épilogue décevant
  • une héroïne parfois agaçante

Ma note : 5/5

Qu’avez-vous pensé de cette saga et
plus particulièrement de ce dernier tome ?
N’hésites pas à commenter, partager
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bon weekend, Sandy

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply