Conte Historique

Le Palais des Illusions

22 mai 2017
le palais des illusions
AUTEUR : CHITRA BANERJEE DIVAKARUNI

Editions : Picquier Poche
Année de sortie : 2008

Poche : 9€

Pages : 475
Lu du 8 au 15 avril 2017

Site de la maison d’édition
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Ce roman foisonnant d’intrigues, de ruses, de magie et de passion est le roman d’une femme au cœur de l’Histoire, celle de l’Inde des anciennes légendes et des dieux tout-puissants qui se mêlent aux mortels.
Lorsque Draupadi était encore une petite fille dans le palais de son père, le sage Vyasa lui a prédit son avenir : elle épousera les cinq plus grands héros de son temps et sera la maîtresse du plus magique des palais, mais elle déclenchera aussi une terrible guerre qui mettre fin au « Troisième Age de l’Homme ».
Draupadi, fière et rebelle, suivra-t-elle le chemin que les dieux ont tracé pour elle ?

Le Palais des Illusions est la réalisation envoûtante d’une promesse que Divakaruni s’était faite, enfant, en lisant le Mahabharata : « Si un jour j’écris un livre… je placerai les femmes au premier plan de l’action. Je dévoilerai l’histoire invisible qui repose entre les lignes des prouesses des hommes. »

Mon avis

∴ C’est pour ce genre de belle surprise que j’aime la box littéraire Exploratology. Je ne commande pas tous les mois dessus car elle propose des romans qui me font sortir de ma zone de confort et que je suis une trouillarde, mais quand le thème me plaît et que je me laisse tenter, comme celui du mois de septembre 2016, je peux faire de très, très belle découverte. J’ai été totalement séduite par Le Palais des Illusions et j’espère vraiment vous donner envie de le lire à travers cette chronique. J’espère également que mes prochaines lignes sauront être à la hauteur de cette pépite ! N’oubliez pas, si vous voulez vous laisser tenter par la box Exploratology, vous pouvez en savoir plus sur mon article mais également vous inscrire via mon lien.

◊ J’avoue que je ne connaissais pas du tout la mythologie indienne et que je n’avais jamais entendu parler du Mahabharata, qui est un livre sacré en Inde. Quel bonheur de le découvrir à travers les yeux et l’histoire d’une femme et de manière si poétique. Parce que oui, c’est franchement bien écrit et malgré le nombre de pages et le fait que ça soit écrit en tout petit, une fois plongée dedans c’était clairement un moment d’évasion pour moi. Je faisais tout de même attention à me réserver quelques moments très calmes pour ce livre car je ne supportais pas d’être interrompue alors que j’étais plongée dedans. Je pense qu’il est difficile de ne pas être séduite par ce roman, selon moi il a énormément de points positifs !

◊ L’auteure a donc fait le choix de réécrire le Mahabharata mais entièrement du point de vue d’une femme, Draupadi, et surtout en mettant en avant les exploits de cette femme, afin de montrer que les femmes aussi peuvent avoir une influence sur l’Histoire, bien plus grande qu’on ne le pense ! Car après tout, les femmes, lorsqu’elles sont aimées et respectées, ne sont-elles pas les premières conseillères des hommes ? Elles ne sont pas forcément présentes sur les champs de bataille mais elles sont capables elles aussi de changer le cours de l’Histoire.

◊ Le roman comporte quelques défauts qui ne m’ont pas dérangé plus que ça. Le récit est parfois un peu long, notamment quand Draupadi et ses cinq maris sont obligés de vivre 12 ans exilés dans la forêt, puis une treizième année cachée. J’avoue que mon intérêt s’est un peu dissipé à ce moment-là, mais il a vite repris une fois que le récit prenait une tournure un peu plus mouvementée. L’autre point que j’ai trouvé embêtant, c’est le nombre de personnages ! Les noms, étant typiquement indiens, ne sont déjà pas faciles à retenir, mais en plus on a une foule de personnages, dont certains sont apparentés à des Dieux, ou ont des liens avec des Dieux, ou ont rencontré un/des Dieu(x)… Sans parler du frère du cousin du fils de truc qui est aussi le mari de bidule… Vous l’aurez compris, des fois je me suis sentie vraiment perdue ! Et ça, malgré l’arbre généalogique et la description de quelques personnages importants pour l’histoire au début du roman… Ce défaut-là m’a quand même un peu plus dérangé que l’autre, et je pense que ma lecture aurait été encore meilleure si j’avais su retenir les noms et rôles des personnages. D’ailleurs, ne faites pas la même erreur que moi, qui ne m’y attendais pas : pensez à noter au fur et à mesure de votre lecture les noms des personnes et en quelques mots leur rôle, je pense que cela rendra votre lecture plus agréable.

◊ Je pourrais donc vous parler des personnages, mais je vais limiter mon paragraphe là-dessus car comme vous l’avez vu ils sont nombreux. Il ne faut pas croire qu’à cause de ce grand nombre de personnages, certains ne sont pas importants. Je trouve qu’ils ont tous joué un rôle important et qu’ils ont tous leur place dans cette mythologie. Chacun des cinq maris de Draupadi joue un rôle important, a son caractère, même si je regrette que les jumeaux Nakul et Sahadev soient restés bien trop discrets. Leur lien entre tous les cinq est fort, à tel point que les décisions prises par un seul d’entre eux a un impact sur tous, même Draupadi qui fait le choix de les suivre jusqu’au bout. Mais ma petite préférence va à Karna, quelqu’un de bon qui a fait tous les mauvais choix malgré lui, parce qu’il n’a pas eu de chances dans la vie et qu’il a également subi les mauvais choix de Draupadi.

◊ On suit le point de vue de Draupadi du début à la fin, de son enfance jusqu’à sa mort, mais par son regard nous suivons aussi la vie de ses cinq maris, de Karna, de Krishna et d’autres personnages encore que nous voyions évoluer. Et personnellement c’est avec un énorme pincement au cœur que j’ai refermé ce livre. Pourtant, il n’y avait rien de plus à ajouter à cette fin, parler de la vie après la mort aurait sans doute été de trop, mais Draupadi, Karna et Krishna en particulier, moins les autres mais eux aussi évidemment, ont eu une vraie présence durant ma lecture. Comme il m’arrive parfois de le dire lorsque les personnages ont été particulièrement fort : refermer le livre, c’est comme dire au revoir à des amis, ça m’a laissé un peu triste.

◊ Comme souvent ces derniers temps, je vous écris cette chronique avec un mois de retard. J’en suis désolée mais j’ai du mal à trouver le temps, et quand je le trouve je n’arrive pas à me motiver ou les mots ont du mal à venir. J’ai en quelque sorte une panne d’écriture, j’ai du mal à mettre des mots sur mes lectures et quand je les mets je ne suis pas satisfaite ! J’ai réellement adoré ce livre et pourtant j’ai la sensation que ma chronique est loin de vous faire partager tout l’amour que j’ai pour lui ! Et en même temps, Chloé l’autre fois a mis le doigt sur un sujet intéressant en commentant un de mes coups de cœur : parler d’un coup de cœur, c’est difficile. Difficile de trouver les mots, mais surtout difficile de ne pas involontairement créer une déception chez la personne qui l’aura lu grâce à notre chronique, parce qu’après avoir vu la chronique elle peut mettre la barre de ses attentes trop haute et finalement trouver le livre bof bof.

√ Alors je vous dirais simplement ceci : si vous aimez la mythologie, si vous aimez les histoires d’amour pas trop gnangnan et déchirantes, si vous aimez les personnages forts ; alors il est probable que ce livre vous plaise. Si ce n’est pas trop votre genre littéraire mais que vous n’avez pas peur de sortir de votre zone de confort, il se pourrait que vous l’aimiez. S’il ne vous tente pas du tout mais qu’encore une fois vous n’avez pas peur de sortir de votre zone de confort, tentez la box Exploratology !

les plus

  • une écriture poétique
  • un « conte » sacré avec une femme au centre de l’intrigue
  • des personnages forts
  • une histoire que l’on a pas envie de refermer

les moins

  • quelques longueurs
  • le nombre de personnage

Ma note : ♥♥♥♥♥

Connaissez-vous la mythologie indienne ?
Quel livre envoyé par une box littéraire vous a marqué ?
N’hésitez pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le cœur en bas ♥

Bonne semaine, Sandy

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Le Bloc-Notes de Carmen 24 mai 2017 at 8 h 49 min

    C’est une belle découverte ! Je ne connais pas du tout ce roman et ton enthousiasme fait envie ! Je me le note au cas où car j’aimerai bien découvrir la mythologie indienne ! Même si la multitude des personnages me fait un chouilla peur 🙂
    Et comme toi j’ai du mal à mettre des mots sur mes lectures et je suis rarement satisfaite de mes chroniques. C’est difficile de retranscrire le contenu et les émotions qu’une lecture nous fait ressentir !

    La bise !

    • Reply Sandy 25 mai 2017 at 15 h 35 min

      Je te rassure, le nombre de personnages peut rendre parfois la lecture difficile (par exemple ne plus se rappeler qui est tel personnage car ça fait plusieurs chapitres qu’on n’en a pas entendu parler…) mais ça ne la gâche pas du tout ^_^
      Oui, d’ailleurs souvent quand je publie une chronique après coup je me dis que je n’en ai pas dit assez… Mais j’ai du mal à trouver mes mots! C’est pour ça que je mets du temps à les écrire, je suis plutôt exigeante 🙂
      Merci pour ton commentaire !

  • Reply Yuyine 24 mai 2017 at 10 h 16 min

    Je regrette un peu de ne pas avoir opté pour la box d’avril (même si le livre du mois de mai m’a l’air vraiment génial) parce que tu me donnes clairement envie de découvrir un livre qui me sortirait de ma zone de confort moi aussi. J’avoue que ce genre d’histoire, riche, dense, mythologique, me fait toujours un peu peur mais je sais aussi, par expérience, que quand le livre est aussi immersif que celui-ci semble l’être c’est un pur régal.

    • Reply Sandy 25 mai 2017 at 15 h 37 min

      Attention, celui-ci n’est pas le livre du mois d’avril, je l’ai eu il y a quelques mois 😀
      Il me faisait un peu peur aussi au début alors même si j’avais envie de le lire je faisais passer d’autres livres avant, et finalement je me demande pourquoi j’ai tellement repoussé ma lecture! Bon en tout cas j’espère vraiment que le livre du mois de mai te plaira 🙂

  • Reply Mademoiselle C. 31 mai 2017 at 21 h 01 min

    C’est un carton plein pour moi avec tes deux nouvelles chroniques ! Je vais aussi noter ce livre, tu m’as vraiment donné envie de le lire et pourtant, là je vais sortir de ma zone de confort. Comme toi je suis assez trouillarde lorsqu’il s’agit de lire quelque chose qui sort de mes habitudes, mais c’est une mauvaise chose parce qu’on tombe parfois sur de très belles surprises ! 😀

    En voyant que tu m’as cité dans ton article, je me suis rendue compte comme ça faisait longtemps que je n’avais pas prit le temps d’aller sur les blogs que je suis et je me rend compte à quel point mon mariage m’a prit du temps ! X) Mais là c’est bon, j’ai retrouvé une vie a peu près normal ! xD

    En tout cas j’aime toujours autant te lire ! 😀

    • Reply Sandy 12 juin 2017 at 19 h 07 min

      Oh oui oui, en plus, connaissant un peu tes goûts, je suis presque sûre qu’il te plaira 😀 Honnêtement j’ai trouvé qu’il se lisait et savourait comme un bon classique !

  • Reply dreamingwithboooks 6 juin 2017 at 15 h 58 min

    Avec ton chronique on ressent bien ce qu’elle t’a fait ressentir, que le plaisir que tu y a pris! Pour ma part je ne sais pas si je serais tenté par ce roman … Je ne connais pas du tout le culture indienne et encore moins la mythologie (remarque, tu me diras que lire ce livre serait un moyen d’y remédier ^^). Mais j’aime bien le fait que l’héroïne soit une femme 😉
    Pourquoi pas tenter si l’occasion se présente 😉

    • Reply Sandy 12 juin 2017 at 19 h 14 min

      C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi, j’étais une inculte complète sur la mythologie indienne avant de lire ce livre ! Ce livre a tellement su me toucher que j’ai encore un petit truc au ventre quand je réponds à ton commentaire là XD Je peux totalement comprendre que ça fasse peur de se lancer dans ce genre de livre quand on est pas trop adepte du genre, mais ça a été tellement une belle surprise pour moi !

    Leave a Reply