Fantastique / Fantasy Young adult

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban

26 mars 2016
harry potter et le prisonnier d'azkaban


Auteur : J.K. Rowling
Editions : Folio junior
Année de sortie : 1999
Prix : 8,90€ – Acheter sur Amazon
Pages : 444
Lu du 17 au 20 mars 2016

L'histoire

Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième année. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

Quatrième de couverture.

Mon avis

Avant de lire cette chronique, vous pouvez lire les deux autres que j’ai fait sur les précédents tomes : Harry Potter à l’école des sorciers (version illustrée) et Harry Potter et la chambre des secrets.

Quel plaisir de relire Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban ! Si vous me suivez sur Instagram, vous avez dû voir passer ma photo (que vous verrez aussi plus bas) où je dis qu’à l’époque il faisait parti de mon tome préféré, tout comme le film d’ailleurs. Eh bien, je ne peux pas totalement le confirmer car je n’ai pas encore relu/revu les suivants, mais pour l’instant oui, c’est le cas ! La couverture chez Folio Junior est en plus magnifique je trouve, avec Cornedrue, le Patronus d’Harry ♥

Comme chaque fois que je lis un roman d’Harry Potter, pendant tout le temps de ma lecture et quelques jours après (encore aujourd’hui par exemple), je rêve de Poudlard. J’suis encore un peu gamine de ce côté-là et je l’avoue sans honte, j’adore me repasser les romans qui ont été un coup de cœur dans ma tête, comme un film, et m’imaginer avec mes personnages préférés, réécrire un peu l’histoire à ma manière. Si j’avais pu être un animagus, j’aurais choisi le loup ! Et vous, quel animal vous auriez été ?

Harry n’est qu’en troisième année d’étude à Poudlard et pourtant il commence déjà à se développer chez lui de puissants pouvoirs, comme le Patronus, quand on connaît la suite on sait que ce n’est que le début et que c’est l’indice laissant supposer qu’il est voué à devenir un très grand sorcier. Pourtant au début on croit déceler chez lui une faiblesse que les autres n’ont pas, face aux détraqueurs, et c’est ce que j’aime chez J.K. Rowling, que j’ai également retrouvé dans l’Appel du Coucou : elle est capable de dépeindre des personnages au destin extraordinaire ou très doués, avec beaucoup de courage, mais avec des faiblesses très humaines qui font que parfois ils arrivent à faire de grandes choses un peu par hasard. Grâce à ça, il est très facile de se sentir proche des personnages, d’être touché(e) par ce qu’ils vivent.

C’est un roman très sombre tout du long, où Harry découvre une faiblesse chez lui, qu’il a d’abord du mal à assumer, et une partie de l’histoire de la mort de ses parents, ainsi que la vie que menait son père à Poudlard quand il étudiait là-bas. J’ai été étonnée de plus ou moins redécouvrir sa troisième année à Poudlard, car même si je me souviens bien du film, c’est quand même pas mal différent dans le livre ! Je me suis rendue compte que le film occultait certains éléments importants dans le livre, je ne veux pas en parler ici pour éviter de spoiler – sait-on jamais, si certains ne l’ont jamais lu ou ne se souviennent plus comme moi avant de le relire – mais j’ai trouvé que c’était dommage, même si je comprends car le film est déjà long.

Revenons-en au livre. Je vais me répéter mais comme le deuxième l’univers d’Harry Potter s’agrandit un peu plus, avec le recul des années et de l’âge je sens vraiment un fil conducteur dans cette histoire, même si J.K. Rowling ne l’a peut-être pas voulu et que cela s’est fait naturellement, surtout en sachant la suite. J’aimerais tellement avoir autant d’imagination et de créativité qu’elle ! Comme toujours de nouveaux personnages, de nouvelles créatures mais aussi de nouvelles facettes de personnalité des personnages que l’on connaissait déjà, effrayants et détestables ou amusants et attachants. Evidemment mon personnage préféré est Sirius Black, qui au début est super effrayant, mystérieux, on se demande comment il arrive à agir sans se faire voir, et finalement…

Mr Lunard présente ses respects au professeur Rogue et lui demande de bien vouloir cesser de mettre son énorme nez dans les affaires d’autrui. Mr Cornedrue approuve Mr Lunard et voudrait ajouter que le professeur Rogue est un horrible crétin. Mr Patmol voudrait faire part de son ébahissement à la pensée qu’un tel imbécile ait pu devenir professeur. Mr Queudver souhaite le bonjour au professeur Rogue et lui conseille de se laver les cheveux, s’il veut cesser de ressembler à un tas d’ordures.

J’ai parfois tellement ri aussi, comme vous pouvez le voir juste au-dessus, J.K. Rowling sait toujours distiller un peu d’humour par-ci par-là dans ses romans, même si j’ai eu beaucoup de peine pour Rogue ! J’avoue que je ne sais pas quoi ajouter de plus, malheureusement durant les quatre autres chroniques de cette saga vous risquez de voir beaucoup de répétitions. Suite à la lecture de ce tome, j’ai décidé que mon prochain Funko Pop serait Sirius Black ♥

harry potter et le prisonnier d'azkaban

Ma note : ♥♥♥♥♥

Que penses-tu du Prisonnier d’Azkaban ?
Quel est ton tome préféré ?
N’hésites pas à commenter,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bon weekend, Sandy

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply La route des lecteurs 26 mars 2016 at 12 h 58 min

    Cela restera ma saga préféré de tous les temps, à mon avis ! En tout cas, c’est une des seule que je ne peux me lasser de lire 🙂

    • Reply Sandy 26 mars 2016 at 14 h 29 min

      Tout pareil ^_^ J.K. Rowling a réussi à faire quelque chose d’extraordinaire!

    Leave a Reply