Fantastique / Fantasy Young adult

Miss Peregrine et les enfants particuliers

6 mai 2016
miss peregrine et les enfants particuliers


Auteur : Ransom Riggs
Editions : Bayard
Année de sortie : 2011
Prix : 15,90€
Pages : 432
Lu du 24 au 29 avril 2016

L'histoire

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace Nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».

Un soir, Jacob retrouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Mon avis

J’avoue que ce qui m’a attiré en premier lieu pour ce roman, et ce dès que j’en ai entendu parler, c’est la couverture et le fait que des photos illustraient l’histoire. Je suis totalement FAN de ce genre de livre, et savoir qu’en plus cela concernait des personnages avec des pouvoirs magiques, je me suis dit que ce roman était fait pour moi. Alors ni une ni deux, dès que je l’ai vu en librairie j’ai craqué – de toute façon A CHAQUE FOIS je craque, j’ai aucune excuse.

Au vu de la quatrième de couverture, je m’attendais réellement à une histoire d’enfants juifs, qui ont subi des persécutions avant de venir se réfugier dans un orphelinat. En réalité, ce n’est pas vraiment ça. Abraham, le grand-père de Jacob notre narrateur, a été un réfugié juif, quand il était jeune il a perdu sa famille et a réussi à se cacher loin des nazis, dans un orphelinat sur une île, et Jacob passe son enfance à croire les histoires que lui raconte son grand-père, des histoires d’enfants particuliers et de monstres. Finalement, en grandissant, il finit par ne plus y croire, comme on finit par ne plus croire au père Noël, mais quand il trouve son grand-père mort et qu’il aperçoit un monstre avec des tentacules sortant de sa bouche, il ne sait plus quoi penser. Son entourage et son psychologue ont beau essayé de le convaincre qu’il a rêvé, il veut absolument voir l’orphelinat dont son grand-père lui a tant parlé. Il ne se doute pas une seconde à quel point les histoires de son grand-père sont vraies…

L’histoire est bien longue à démarrer mais ça ne se ressent pas, Jacob découvre enfin les enfants particuliers au bout de la 150ème page environ, mais je ne me suis pas du tout ennuyée, au contraire j’ai apprécié que tout se mette correctement en place ! En fait, les pages défilent sans même qu’on s’en rende compte et j’ai beau avoir entendu des brides de l’histoire et avoir vu la bande annonce du film, j’ai tout de même été surprise par pas mal de choses. L’univers des enfants particuliers est décrit plein de couleur, très ensoleillé, très beau, pourtant on sent toute suite que derrière tout ce bonheur se cache un côté un peu sombre, rempli de solitude et d’éternité, et toutes ces photos, même si elles sont en noirs et blancs parce qu’elles datent de la seconde guerre mondiale, illustrent super bien cet environnement, ce bonheur teinté de gris. Miss Peregrine et les enfants particuliers n’est pas un roman très effrayant je trouve, avec le recul, pourtant on ne peut s’empêcher de ressentir un petit malaise durant la lecture, un peu comme quand on ressent brusquement un frisson mais qu’on ne sait pas expliquer pourquoi. C’est un petit tout en fait, Ransom Riggs réussit très bien à nous faire frissonner, à la fois par l’ambiance du roman (les photos) mais également par son style d’écriture.

Les personnages sont très attachants : l’auteur a vraiment su insuffler à chacun d’eux une personnalité propre. Les enfants particuliers, même si leur nombre fait que je ne les ai pas encore tous bien différenciés les uns des autres, ont tous une personnalité bien particulière, et j’ai remarqué que ça allait de pair avec leur pouvoir. Emma, par exemple, qui est capable de produire du feu, a un fort caractère, sans vouloir jouer avec les mots je peux dire qu’elle a un tempérament de feu haha. Millard, qui est invisible, a un sens de l’observation extraordinaire et sait se faire discret. C’est toutes ces petites choses qui font qu’on est un peu triste de les quitter une fois qu’on referme le roman. Concernant Miss Peregrine, j’avoue qu’ayant vu la bande annonce quelques temps avant de lire le roman je ne pouvais que l’imaginer avec le physique d’Eva Green, malgré les photos d’elle dans le livre, alors forcément je ne pouvais que l’aimer !

Miss Peregrine et les enfants particuliers est un roman agréable à lire, qui nous transporte dans un monde parallèle. J’avais un peu peur que ça soit trop enfantin pour moi (à cause des enfants) mais finalement ça ne l’est pas, je ne dirais pas pourquoi pour ne pas spoiler. Je n’aime pas trop non plus quand on attribue des pensées trop « adultes » à des enfants et ici ça n’est pas le cas, mais vous saurez pourquoi quand vous aurez lu le livre haha. Je l’ai trouvé original, pas seulement par les photos à l’intérieur, mais aussi par l’univers, par les « monstres » et les pouvoirs des enfants, car si certains ont déjà été vus dans différents romans, d’autres très peu voire pas du tout à ma connaissance ! Donc si vous aimez la magie et les univers bien travaillés, je vous recommande ce roman.

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Ma note : 5/5

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply La route des lecteurs 7 mai 2016 at 9 h 45 min

    J’avais adoré ma lecture de ce premier tome 😀 Cela ne fait pas peur mais j’avais trouvé ma lecture prenante et le contexte de la seconde guerre mondiale m’avait également plu (vu que je suis passionnée par ce sujet) !

    • Reply Sandy 7 mai 2016 at 10 h 58 min

      Oui c’est ce qui me tentait bien aussi, un mélange de fantastique et de contexte un peu historique, finalement c’est pas aussi historique que je l’imaginais mais je pense que de ce côté-là on en aura plus dans la suite 🙂

  • Reply foxyreader 17 mai 2016 at 21 h 10 min

    J’avais bien aimé ma lecture de ce livre, je pense lire la suite à l’occasion.
    Je suis curieuse de voir l’adaptation cinématographique par Tim Burton ^^

    • Reply Sandy 17 mai 2016 at 22 h 06 min

      Pareil, même si j’ai un peu peur que ça s’éloigne un peu trop… Comme j’ai vu la BA avant de lire le livre, c’était un peu différent que ce que j’imaginais du coup mais comme j’ai beaucoup aimé le roman j’espère que le film ne me décevra pas ^^

    Leave a Reply