Thriller / Polar / Policier

Mémoire cachée

11 mai 2016
mémoire cachée


Auteur : Sebastian Fitzek
Editions : L’Archipel
Collection : Suspense
Année de sortie : 2014
Prix : 24€ – Acheter sur Amazon
Pages : 489
Lu du 5 au 10 mai 2016

L'histoire

Il ne sait pas qui il est. Il n’a aucune idée d’où il vient. Il ignore pourquoi il se trouve à Berlin, et depuis quand. Il ne sait pas non plus pourquoi il a été blessé par balle. Les sans-abri qu’il côtoie l’appellent Noah : ce nom tatoué dans sa paume droite. Pour Noah, la recherche de sa réelle identité s’annonce quasi impossible…

La terre est trop peuplée.

Au même moment, à Manille, un foyer de grippe se déclare, qui bientôt se transforme en pandémie. La planète entière est touchée. On compte les victimes par dizaines de milliers. Dans l’ombre, un groupe d’extrémistes voit son plan macabre se réaliser…

Des mesures s’imposent… Radicales !

Mon avis

J’ai lu ce thriller dans le cadre d’une lecture commune avec Chris. Je ne connaissais pas du tout cet écrivain Allemand et quand je lui ai proposé de lire un roman ensemble, c’est lui qui m’en a parlé en me disant qu’il adorait tous ses romans. Il m’en a proposé deux : Carter contre le Diable de Glen David Gold et celui-ci, sorti tout récemment en France. Mémoire cachée me parlait bien, je ne sais pas pourquoi, et maintenant que je viens de le refermer, je ne regrette pas du tout mon choix !

Chris tient également un blog littéraire, il sait très bien mener ses chroniques, plus d’une fois il a su me donner envie de lire un roman – c’est d’ailleurs à cause de lui que j’ai craqué pour Phobos – mais il partage aussi ses talents d’écriture sur son blog et récemment il a aussi parlé d’un jeu vidéo. Je vous invite vivement à aller voir son blog !

Revenons-en au livre.
Noah est un SDF depuis peu. Oscar, un autre SDF, l’a recueilli et l’a soigné d’une blessure par balle à l’épaule. Il ne sait pas qui il est, d’où il vient, pourquoi il a été blessé, tout ce qu’il a comme information c’est le tatouage qu’il a à la main, qui lui donne son prénom : Noah. Il entend parler d’un tableau dont on recherche l’auteur avec une récompense d’un million de dollar à la clé. Quand il le voit, un flash-back lui revient et il contacte la journaliste pour signaler qu’il en est l’auteur. De là des évènements plus étranges les uns que les autres où on tente de l’assassiner s’en suivent et il va devoir découvrir qui et pourquoi on veut le tuer… Alors que partout dans le monde, des dizaines de milliers de gens sont atteints d’une grippe, rendant gravement malade au point de mourir.

Au début, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, pas dans le sens où c’était long à démarrer ou que c’était inintéressant, mais dans le sens où quand on a commencé cette lecture commune j’ai accueilli mon père pendant plusieurs jours, alors je ne pouvais pas beaucoup avancer, d’à peine une vingtaine de pages par jour. L’histoire est également un peu confuse au départ, un peu mystérieuse, car on suit plusieurs personnages et points de vue différents et j’avais peur que ça finisse par me perdre, que je mélange tout. Je ne sais pas si c’est dû au style de l’auteur qui à mes yeux est très fluide ou au lien logique que l’on peut rapidement donner à tout ça, mais ça n’a pas été le cas du tout. C’est un peu comme si, sans savoir ce qui reliait tous ces points de vue, j’avais su d’instinct que c’était important et que mon cerveau retenait toutes les informations données – alors qu’il m’arrive souvent d’oublier des détails au fil de ma lecture… J’ai aussi été très surprise de toujours comprendre l’histoire malgré les propos parfois un peu scientifiques ou statistiques, en fait j’ai trouvé qu’à ce niveau Sebastian Fitzek en disait ni trop, ni pas assez, il nous donnait juste ce qu’il fallait d’informations sans nous noyer ! D’ailleurs, j’ai senti que tous ces chiffres, ces propos, ne sortaient pas de nulle part, qu’il avait pris la peine de se renseigner sur des sujets complexes avant d’en parler, ça fait plaisir !

Au vu du résumé, je me doutais un peu que l’on aurait affaire à un complot contre les humains, mais je n’avais pas pensé avant que le sujet soit traité que ce serait de ce complot-là ! Même si une partie du récit est fictif, l’auteur le dit à la fin, tout ne l’est pas et c’est pour ça que j’ai totalement plongé dans l’histoire. Je m’y suis réellement cru et j’étais effarée d’apprendre autant de choses. Ce roman s’est rapidement transformé en vrai page-turner pour moi, quasiment à chaque chapitre je me mettais à crier sur mon roman « wahou ! » « non mais c’est pas vrai ! » « c’est un truc de dingue », car il s’agit, comme vous l’aurez sans doute compris au résumé, d’un complot visant à réduire la population. Ce récit était à mes yeux criant de vérité puisque je me suis souvent moi-même dit qu’on ne méritait pas la Terre et c’est vrai que pour ma part, je me suis demandée quel camp avait le plus raison… Ceux qui voulaient réduire la population humaine, ou ceux qui refusaient de laisser faire les premiers ? (Même si, bien sûr, je n’étais pas du tout d’accord avec la méthode, je tiens à le préciser !)

Vous n’êtes qu’un tas de cafards faux culs et hypocrites qui souhaitent se racheter. Mais j’ai une mauvaise nouvelle pour vous tous : payer quinze cents dollars pour un menu à six plats ne servira à rien. Vos péchés ne vous seront pas pardonnés. Vous resterez ce que vous êtes : des assassins. Et un jour, vous paierez tous pour ça.

Les personnages :
Noah est un personnage très mystérieux et intriguant, mais sans le vouloir. On en sait autant que lui sur sa personne et on en apprend en même temps que lui. J’avais écrit tout un paragraphe sur lui, sur sa particularité et sa personnalité, mais je crois que finalement il est mieux pour vous que je n’aille pas plus loin que ces quelques lignes : je veux vous laisser un maximum de surprise !
Je ne peux pas parler des autres personnages sans spoiler, car il y en a quand même beaucoup dans ce roman et tous ont un rôle important, parfois d’ailleurs ce n’est pas le rôle que l’on croit. Sebastian Fitzek s’amuse à leur donner des rôles que l’on croit irréversible et tac, tout à coup nos croyances vis-à-vis d’eux sont chamboulées, ou à l’inverse il va éveiller des soupçons chez nous alors qu’au final c’est tout sauf ce que l’on imagine. Je les ai tous trouvés intéressant et bien travaillés, ils avaient tous un petit quelque chose qui m’a plu, sauf peut-être Céline, une des amies de Noah, que j’ai trouvé un peu potiche…

Pour conclure, je dirais que ça a été une lecture toute en émotion pour moi, non pas au niveau de ce que les personnages vivent, mais au niveau de ce que le monde vit, qui m’a tour à tour choqué et révolté ; cette lecture a également été instructive, même si je sais qu’une grande part de fiction est présente, celle-ci est basée sur des faits et des statistiques réels. Ce n’est pas un coup de cœur pour autant car subjectivement, je n’ai pas ressenti ce petit « truc », mais ce roman est tout de même excellent ! Pour finir, voici trois questions auxquelles j’ai répondu, que Chris m’a posé : deux à propos du livre et une un peu plus personnelle. Vous pouvez retrouver sa chronique ainsi que les questions que je lui ai posé sur son blog, ici.

Quel ressenti as-tu, éprouves-tu par rapport à cette intrigue, ce monde dépeint par l’auteur ?
Ce que j’ai trouvé incroyable dans ce roman c’est qu’au fil de ma lecture, même quand je croyais avoir découvert les coupables ou la manière de procéder, l’auteur arrivait à me scotcher quelques dizaines de pages plus tard en bouleversant ce que je croyais savoir ou ce que je soupçonnais, il m’a baladé du début à la fin. Il a su me surprendre, m’effarer, me faire réagir, et surtout, il a su me faire poser des questions. Pour moi, la fin n’a pas su répondre à mes questions, elle les a laissés en suspens et même si c’est frustrant j’apprécie aussi de ne pas avoir de réponses toutes faites, comme si on avait notre part de réflexion à avoir, c’est comme ça que je l’ai ressenti.

A quel personnage t’es-tu le plus identifié et pourquoi ?
Je ne me suis pas vraiment identifiée aux personnages… Mais ce n’est pas pour ça que je ne les ai pas aimés et que je ne me suis pas attachée à eux ! Juste qu’aucune de leur personnalité ou comportement n’a fait que je me suis reconnue en eux. Cependant, j’avais l’impression de les accompagner dans leurs aventures et de vivre avec eux des moments forts en émotion. Sinon je crois que le personnage que j’ai le plus apprécié est Oscar car il est généreux, d’une gentillesse incroyable et même s’il subit un peu malgré lui tout ce qui arrive à Noah et qu’il a très peur, il le suit jusqu’au bout et lui apporte une aide précieuse.

Accepterais-tu les yeux fermés une autre lecture que je pourrais te proposer ?
Sans problème évidemment, mais il faudra aussi que je t’en propose un jour hihi.

mémoire cachée

√ LES PLUS
  • l’exploitation de la théorie du complot
  • les surprenant retournement de situation
  • les détails importants donnés de manière concise mais pas trop lourde
  • page-turner
  • les personnages qui ont un rôle totalement différent de ce que l’on imagine au départ
  • la réflexion qu’apporte ce roman
× LES MOINS
  • les rôles un peu « potiches » des personnages féminins
  • le manque d’identification aux personnages
  • le nombre de personnages et d’intrigues différents qui peut perdre le lecteur

Ma note : 5/5

Que penses-tu de la « théorie du complot » ?
Et que penses-tu des lectures communes ?
N’hésites pas à commenter, partager,
ou à simplement cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bonne soirée, Sandy

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Chris 11 mai 2016 at 18 h 26 min

    Helloooo !
    Je viens de voir ton commentaire, dit pas ça ^^, j’ai trouvé que ta chronique complète bien la mienne ! Tu développe un peu plus sur les personnages et l’intrigue alors que moi je pose une réflexion :p
    Mais ta chronique est tout aussi bonne, tu m’as limite redonné envie de lire le livre 😀
    Et très bon choix de citation ! :3
    Gros bisous Sandy 🙂

    • Reply Sandy 11 mai 2016 at 20 h 50 min

      Je voulais faire une réflexion au départ mais j’avais tellement peur que ça spoile que je me suis retenue, car je sais que j’aurais pu partir (trop) loin sinon! Tu as réussi à bien mener ta réflexion sans trop en dire, toi 😉
      Bisous!

  • Reply La route des lecteurs 12 mai 2016 at 17 h 12 min

    Même si ce roman n’a pas l’air mal, et bien, le fait qu’on n’aie pas toutes nos réponses à la fin me rebute pas mal. Et le nombre de personnages aussi … Pas certaine de tenter ! ^^

    • Reply Sandy 12 mai 2016 at 17 h 31 min

      Je ne parle pas de l’intrigue qui est résolue mais bien des réflexions que l’auteur nous poussent à avoir et pour ça, personne n’a une réponse toute faite ni une solution à la fois humaine et qui marche ^_^ Je suis restée volontairement vague car je ne voulais pas spoiler..! Quand trop de personnages rentrent dans le récit ça me rebute un peu aussi, mais là bizarrement ça fonctionne très bien et chacun a vraiment un rôle dans l’histoire 🙂

    Leave a Reply