Thriller / Polar / Policier

Nymphéas Noirs

2 novembre 2016
nympheas noirs
AUTEUR : MICHEL BUSSI

Editions : Pocket (limitée)
Année de sortie : 2010

Broché : 21,50€
Poche : 9,50€ (limitée) – 7,80€ (normale)

Pages : 493
Lu du 16 au 23 octobre 2016

Site de la maison d’édition
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Trois femmes.
Une seule énigme.
Laquelle en détient la clé ?

Michel Bussi nous invite à un redoutable jeu de pistes dans un Giverny où tout n’est qu’illusion…

Mon avis

∴ J’ai pas mal vu passer de romans de Michel Bussi, que ce soit tout un rayon consacré à ses romans en librairie ou des photos sur Instagram, mais bizarrement je ne m’y suis jamais intéressée plus que ça, sans raison valable. C’était une sacrée belle erreur de ma part ! Quand la tante de mon copain m’a parlé de Nymphéas Noirs en me disant qu’elle avait lu tous les romans de cet auteur et que c’était son préféré, je me suis laissée tenter. Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman policier et en cette période j’en ai toujours très envie ! En plus, j’ai eu la chance de le trouver en librairie dans une édition limitée Pocket magnifique.

◊ Dès le début ça commence fort en mystère, si j’ose dire, car nous apprenons l’existence de trois femmes, trois femmes de générations différentes : une enfant (Fanette), une jeune femme (Stéphanie) et une vieille dame (dont nous ne connaissons pas le nom). Toutes les trois sont apparemment liées autour d’un meurtre, mais on ne sait pourquoi. À Giverny, le village des peintres – mais avant tout le village de l’impressionniste Monet – un homme du nom de Jérôme Morval, ophtalmologue réputé et enfant du pays, est retrouvé mort dans la rivière près de laquelle Monet venait peindre, le cœur ouvert, la tête fracassée et à moitié dans l’eau. Durant ce roman, nous suivons donc à la fois l’enquête de Laurenç Sérénac et Sylvio Benavides, un commissaire et son adjoint complémentaires autant dans la façon d’enquêter que dans le caractère, et l’histoire de ces trois femmes, durant une dizaine de jours.

◊ L’enquête et celles-ci vont se croiser, se contourner et se recroiser sans réellement se rencontrer, hormis pour une des femmes, on comprend rapidement qu’elles ont un rôle important dans ce meurtre mais pour ma part je n’ai pas réussi à deviner si c’était un rôle coupable, un rôle spectateur ou simplement un lien invisible dont elles n’étaient elles-mêmes pas au courant – sauf pour la vieille dame, qui semble connaître toute l’histoire et fait beaucoup de mystère.

◊ Il faut l’avouer, pour moi l’enquête s’est rapidement mise à piétiner : malgré les indices, nos deux enquêteurs n’arrivaient pas à faire les liens entre eux ni à réellement trouver de coupable. Pourtant, plusieurs fois ils ont cru toucher au but, et finalement non… Je me retiens de trop en dévoiler mais sachez néanmoins que l’auteur m’a bien baladé ! On a l’impression que ça traîne, que ça tourne en rond, mais en fait l’air de rien on se fait balader du début à la fin. Rassurez-vous, je n’ai pas trouvé le récit long pour autant, si ce n’est que j’étais parfois impatiente d’en savoir plus car j’ai été incapable de deviner qui était le coupable.

◊ Au début du roman, Michel Bussi écrit un petit mot à l’attention de ses lecteurs, précisant que les lieux évoqués ainsi que les histoires et anecdotes autour de Monet et de la peinture impressionniste sont réels et décrits avec le plus d’exactitude possible, en revanche l’intrigue et les personnages sont entièrement inventés. Même si ces quelques mots ont titillé ma curiosité, j’avoue que j’ai eu un peu peur d’être assommée d’histoire sur Giverny et ses peintres impressionnistes, de descriptions de peintures un peu lourdes, etc., et en fait on est bien loin de tout ça. Laurenç et Sylvio enquête un peu autour de Monet, de ses peintures et de son héritage, car Jérôme Morval recherchait avec ferveur le tableau des Nymphéas Noirs, nous avons donc l’occasion nous aussi d’en apprendre un peu, sans que ce soit trop lourd et, sans que le sujet ne soit hyper passionnant pour moi, j’ai malgré tout trouvé ça hyper intéressant. Voilà qui ajoutait du réalisme et de l’intérêt au récit !

Les personnages sont tous attachant et ils ont tous leur personnalité, j’ai aimé suivre un bout de leur histoire ou de leur enquête, j’ai aimé les suivre tout court, faire un bout de chemin avec eux. J’avoue en revanche, et ce n’est pas négatif, que je n’ai pas pu m’empêcher de me méfier de ces trois femmes, à cause du résumé. J’ai eu du mal à leur faire confiance car j’avais toujours l’impression qu’elles cachaient quelque chose d’important, voire même qu’elles étaient coupables ! Peut-être que j’ai eu raison de me méfier, peut-être pas, vous le saurez en lisant le roman haha.

√ Pour conclure, je finirai en disant que ce roman a été une très bonne lecture et je préfère vous prévenir toute suite : la fin est imprévisible, elle m’a totalement surprise et j’ai adoré la tournure que ça prenait ! Je crois que c’est l’une des meilleures fins que j’ai pu lire jusque-là dans un roman policier. Mon copain est témoin de ma réaction ! En tout cas je vous le conseille, c’est vraiment un très bon roman policier à mes yeux, il me donne envie de découvrir les autres romans de Michel Bussi.

Nymphéas Noirs

Les plus

  • une enquête mystérieuse
  • la découverte d’un village, d’un peintre impressionniste et de leur histoire à tous les deux
  • des personnages attachants aux personnalités complexes et identifiables
  • une fin surprenante et incroyable

Les moins

  • un enquête qui fait parfois un peu trop de surplace

Ma note : 5/5

Avez-vous déjà lu un roman de Michel Bussi ?
Que pensez-vous de ce roman / de cet auteur ?
N’hésitez pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas, merci ♥

Bonne journée, Sandy

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply Yuyine 2 novembre 2016 at 7 h 23 min

    Comme toi j’entends beaucoup parler de Bussi mais je n’ai jamais tenté l’aventure de le lire, sans raison valable… je devrais peut-être tenter le coup apparemment :p

    • Reply Sandy 2 novembre 2016 at 22 h 06 min

      Oh oui je te le conseille vivement, peu de chances que tu sois déçue ^^

  • Reply DarkHippos 2 novembre 2016 at 9 h 23 min

    J’étais un peu comme toi au départ, je n’avais pas spécialement envie de lire de Michel Bussi, malgré le fait que l’on voit et entende parler de ses romans un peu partout. Et pourtant je me suis lancée dans “Un avion sans elle” et j’ai été très surprise ! “Nymphéas Noirs” est le livre de cet auteur qui me tente le plus à présent et ce que tu en dis me confirme cette idée. Tu donnes affreusement envie avec cette fin étonnante dont tu parles ^^ En passant, je viens de découvrir ton blog et je le trouve extrêmement bien fait, bravo ! 🙂

    • Reply Sandy 2 novembre 2016 at 22 h 10 min

      Tout d’abord, merci pour tes gentils mots sur mon blog ❤
      Sinon oui, sans avoir lu d’autres romans de l’auteur, si tu as aimé Un avion sans elle je pense que tu aimeras celui-ci! Je ne sais pas encore lequel de ses romans je vais lire ensuite, peut-être Un avion sans elle tiens 🙂

  • Reply Kassyna 2 novembre 2016 at 18 h 47 min

    J’avais lu et adoré ce livre, mais mon préféré de l’auteur (pour l’instant, car je n’ai pas tout lu), est “Ne lâche pas ma main”.

    • Reply Sandy 2 novembre 2016 at 22 h 12 min

      Merci du conseil, je le note pour une prochaine fois, même s’il est fort probable que je me laisse tenter petit à petit par tous ses romans s’ils sont tous aussi bons que celui-ci huhu

  • Reply La route des lecteurs 5 novembre 2016 at 21 h 36 min

    J’ai lu un seul roman de cet auteur mais, malheureusement, j’ai aimé sans plus. Il s’agit de “N’oublier jamais”. Du coup, j’ai tout de même envie de laisser une seconde chance à l’auteur mais plutôt avec Maman a tort ou Le temps est assassin !

    • Reply Sandy 6 novembre 2016 at 8 h 06 min

      J’ai hâte de voir ton retour sur ces deux romans alors, en tout cas moi les trois me tentent 🙂

  • Reply dreamingwithboooks 16 novembre 2016 at 12 h 56 min

    Pour l’instant je n’ai lu qu’un livre de cet auteur : “le temps est assassin” et j’ai franchement bien aimé! (pas encore chroniqué sur le blog). Du coup récemment j’ai acheté “Nympheas noirs” qui me faisait bien envie, et ta chronique me donne encore plus envie de le découvrir 😉

    • Reply Sandy 16 novembre 2016 at 12 h 58 min

      Le temps est assassin fait parti de ma WL 🙂 J’espère que Nymphéas Noirs te plaira, à mes yeux il vaut vraiment le coup!

  • Reply Mademoiselle C. 19 novembre 2016 at 12 h 37 min

    Je ne suis pas très roman policier, mais j’avoue qu’une enquête à Giverny, que j’adore, ça titille ma curiosité ! Je crois que je vais le noter quelque part pour le lire ! 😀

    • Reply Sandy 19 novembre 2016 at 16 h 35 min

      Sans vouloir chercher à te convaincre – enfin si un peu quand même – tu devrais tenter le coup, surtout si tu aimes Giverny, je n’y suis jamais allée mais l’auteur a l’air de faire un assez joli hommage à la beauté du village (en tout cas il m’a donné envie d’y aller) ^^

  • Reply Mademoiselle C. 19 novembre 2016 at 18 h 29 min

    Alors, sans vouloir chercher à te convaincre – et pas qu’un peu 😛 – je te conseille vivement d’aller te promener dans les jardins de Giverny si tu passes par la Normandie ! C’est magnifique au printemps (et aussi l’été), l’ambiance est unique… bon je suis Normande donc pas très objective mais c’est tout de même magnifique !

    Et pour le livre, tu m’avais convaincu, il est disponible à la médiathèque, il est sur la liste de mes prochains livres à emprunter 😀

    • Reply Sandy 20 novembre 2016 at 16 h 08 min

      Chouette, alors j’ai hâte de connaître ton avis ! Pour ce qui est de Giverny c’est prévu, je ne sais pas quand encore car on aimerait visiter tellement de coins en France ou ailleurs avec mon copain mais c’est difficile de tout caser haha, mais c’est sur ma liste 🙂

    Leave a Reply