Contemporain Science-fiction

Replay

4 juillet 2016
replay
AUTEUR : KEN GRIMWOOD

Editions : Points
Année de sortie : 1987

Broché : 8,19€
Poche : 7,95€

Pages : 430
Lu du 24 au 27 juin 2016

Site de la maison d’édition
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

À 43 ans, Jeff Winston meurt subitement d’une crise cardiaque, laissant derrière lui une vie médiocre et un mariage à la dérive. Quelle n’est pas sa stupeur lorsqu’il se réveille… dans sa chambre d’étudiant, âgé de 18 ans. Dans le passé, sa vie recommence comme avant. Sauf qu’il a gardé le souvenir de sa précédente existence…

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir revivre son passé fort de son expérience d’aujourd’hui ?

Mon avis

◊ Ce roman a été lu dans le cadre du #clublectureMS organisé chaque mois par Victoria du blog Mangoandsalt. Ce mois-ci, elle avait fait une sélection de roman autour du voyage dans le temps. J’avoue que cela me tentait moyennement mais j’étais tout de même curieuse de sortir de ma zone de confort. Replay était mon deuxième choix, alors j’ai été contente qu’il soit sélectionné pour ce mois-ci, j’ai essayé de ne pas trop aller lire les avis des autres membres du groupe Facebook afin de ne pas trop me faire influencer.

◊ Pour ma part, j’ai rapidement fini par trouver ce roman un peu long : le premier Replay de Jeff est très détaillé et je me demandais quel était le sens de tout ça, quel était le message que voulait nous faire passer l’auteur ou simplement dans quel but était-ce écrit (allait-on avoir un rebondissement de fou à la fin ?). J’ai trouvé que la manière dont il revivait pour la première fois sa vie était très humaine : agaçante et faible car matérialiste, mais je pense que la plupart d’entre nous auraient agi de la même manière. J’ai parfaitement compris le fait que Jeff veuille en premier lieu s’assurer la sécurité financière qu’il n’a jamais eu dans sa première vie – quand on a dû se priver de pas mal de choses, quoi de plus normal que de ne plus vouloir manquer de rien ? – mais en même temps je n’ai pas pu m’empêcher de me dire qu’il faisait fausse route, qu’il ne regardait pas là où il devait regarder.

◊ Les Replay, au fur et à mesure, se raccourcissent, autant physiquement pour Jeff que littéralement pour nous lecteurs. J’ai remarqué que même s’il voyage beaucoup et en profite pour se cultiver, il revient souvent aux mêmes endroits, fait en sorte de retrouver les mêmes personnes – et surtout les mêmes femmes – mais on sent toujours une pointe de solitude et de tristesse en lui, dans sa vie. Rapidement, l’extase de pouvoir rattraper tous ces moments perdus, de pouvoir combler toutes ses frustrations, fait place au désarroi de toujours devoir revivre la même vie, les mêmes évènements, de ne rien voir de nouveau puisque le passé se répète inlassablement avec lui – notamment, il revit un nombre incalculable de fois le décès du président Kennedy.

◊ Un jour, il rencontre quelqu’un qui vit la même chose que lui et avec qui il peut partager enfin son lourd secret sans passer pour un fou, il peut enfin retrouver une personne à chaque Replay sans être obligé de tout recommencer : Pamela, un peu plus jeune que lui, qui meurt neuf minutes après lui mais renait à 14 ans quand lui en a 18, ce qui est assez délicat quand il vient la chercher chez ses parents haha. J’ai commencé à vraiment accrocher au roman à ce moment-là car j’ai trouvé que l’histoire prenait enfin vie, que ce n’était pas uniquement la répétition lassante d’une ancienne vie. Ils essayaient enfin, à deux, de faire quelque chose de leur vie, d’essayer de trouver d’autres personnes comme eux ou encore de comprendre pourquoi ils subissaient ça et comment stopper le compte à rebours qui semble petit à petit s’engager pour eux. Plusieurs fois ils essayent d’éviter certains évènements du passé, des évènements non pas de leur passé mais du passé de leur propre pays et d’autres, et cela a certaines conséquences dont je ne parlerai pas afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture !

Je me suis beaucoup demandée tout le long du roman si un message était caché derrière tout ça, derrière ces Replay. Au final j’ai trouvé que les personnages ne se posaient pas vraiment de questions : évidemment ils essayent de savoir pourquoi eux, s’ils sont les seuls, s’ils doivent accomplir quelque chose en particulier, mais ils ne réfléchissent pas vraiment au temps, alors qu’après tout peut-être n’est-ce qu’une question de temps. Peut-être qu’ils revivent ces Replay de manière de plus en plus courte parce qu’ils ne savent pas apprécier le temps qu’ils leur restent sur Terre. Parfois ils gâchent même stupidement plusieurs Replays à être trop centrés sur eux-mêmes et leurs problèmes. Je crois que le message est très intéressant mais en apparence il peut paraître caché sous des sujets futiles. En vérité, c’est simplement que l’auteur ne nous donne pas vraiment de réponses aux questions que le roman pose : le temps, l’espace, l’âme et surtout la recherche du sens de la vie.

◊ Quel est le réel sens de la vie ? Est-c’qu’en la vivant plusieurs fois, en réessayant encore et encore, on arrive à le trouver ? À quoi sert la mort ? Et l’amour ? En faisant revivre à plusieurs reprises ces trois expériences à son personnage principal, Jeff, je pense que l’auteur essayait de nous montrer que le sens qu’ont ces trois éléments d’une vie n’a pas besoin d’être cherché. On n’a pas besoin d’être riche, de voyager, de vivre des choses extraordinaires pour les trouver, c’est simplement un travail intérieur. Oh, bien sûr, c’est toujours facile à dire, dans quelques mois j’aurais sans doute oublié cette réflexion personnelle avant qu’un autre livre, un évènement ou une simple introspection me fassent de nouveau réfléchir à ça.

Voir un monde dans un grain de sable et un paradis dans une fleur sauvage. Tenir l’infini dans la paume de sa main et l’éternité en une heure.

Petite anecdote assez étrange : l’auteur est mort d’une crise cardiaque, comme son héros – qui par ailleurs exerçait le même métier que lui, alors qu’il était en train d’écrire la suite de Replay.

√ Pour conclure, j’ai beaucoup aimé la réflexion que ce roman abordait, même si j’aurais aimé qu’elle soit un peu plus en profondeur. Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages que j’ai trouvé assez plat et avec une personnalité peu développée, c’est pour ça que je n’en ai pas parlé comme à mon habitude. Ce n’est pas une lecture réellement divertissante mais elle est intéressante et malgré quelques longueurs j’ai tout de même passé un très bon moment avec ce roman.

Replay

√ LES PLUS
  • une réflexion intéressante
  • écriture fluide, on tourne les pages sans même s’en rendre compte
  • les vies qu’a menées Jeff sont toutes différentes, sont rarement répétitives
  • l’histoire d’amour entre Jeff et Pam m’a transporté ♥
× LES MOINS
  • quelques longueurs dans le récit
  • réflexion un peu trop discrète

Ma note : 4/5

As-tu participé au #clublectureMS de ce mois-ci?
Qu’as-tu pensé du roman?
N’hésites pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bonne semaine, Sandy

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply La route des lecteurs 6 juillet 2016 at 20 h 11 min

    J’aime beaucoup les romans traitant du voyage dans le temps. Et pourtant, ici, je ne suis pas particulièrement intéressé. Les points négatifs que tu cites me repoussent, en fait :-/

    • Reply Sandy 8 juillet 2016 at 7 h 15 min

      J’ai remarqué que ce livre avait pas mal d’avis mitigés dans notre groupe de lecture ^^ Pour ma part ce n’est pas la lecture du siècle mais elle m’a quand même apporté quelque chose, c’est pour ça que je ne l’ai pas noté trop durement.

  • Reply Kassyna 11 juillet 2016 at 14 h 59 min

    Un ami m’avait donné envie de le découvrir et tu enfonces le clou 🙂 Merci pour cette chouette chronique

    • Reply Sandy 12 juillet 2016 at 19 h 18 min

      Cool, j’espère qu’il te plaira! 🙂

  • Reply yesmine 13 juillet 2016 at 22 h 12 min

    J’ai été captivée par ton récit ! Tu m’as donné envie de savoir la fin

    • Reply Sandy 14 juillet 2016 at 10 h 03 min

      Super, j’espère que tu te laisseras tenter ^^ la fin m’a surprise pour ma part, elle a pris une tournure à laquelle je ne m’attendais pas!

    Leave a Reply