Horreur / Terreur

Shining

30 avril 2017
shining
AUTEUR : STEPHEN KING

Saga : Danny Torrance (tome 1)
Editions : Le Livre de Poche
Année de sortie : 1978

Broché : 20,50€
Poche : 7,90€

Pages : 571
Lu du 28 mars au 5 avril 2017

Site de la maison d’édition
Acheter ce livre sur Amazon

L'histoire

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…
L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny.
Danny possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?

Mon avis

∴ Le film Shining de Stanley Kubrick fait partie de ces « classiques » que je regarde régulièrement. J’aime beaucoup l’ambiance du film, je trouve que Jack Nicholson joue super bien le rôle de Jack Torrance (il a d’ailleurs fêté ses 80 ans le 22 avril) et même si ça n’est pas le film d’horreur le plus effrayant que j’ai pu voir, je trouve que l’angoisse est pas mal présente et pesante malgré tout. Après avoir lu le livre, je comprends la déception de Stephen King sur ce film, et même s’il demeure un classique j’ai pris un peu de recul et il n’est finalement pas aussi bien travaillé que je le pensais. En tout cas, je suis vraiment heureuse d’avoir pu découvrir ce roman de Stephen King grâce au club de lecture, j’avais tellement hâte de le lire !

◊ C’est vrai que le fait de bien connaître le film a rendu ma lecture moins passionnante, parce que je connaissais déjà la principale trame de l’intrigue, mais le livre est tellement plus profond, travaillé et complexe que ça ne m’a pas empêché d’être captivée par ce roman. Il est réellement excellent ! Si j’avais commencé par le livre, je pense que je l’aurais encore plus aimé et qu’à l’inverse, en voyant le film pour la première fois je l’aurais sans doute détesté. Mais les circonstances font que ça s’est passé autrement, et je préfère avoir découvert Shining ainsi !

◊ J’ai retrouvé cette écriture que j’aime tant, quelle joie ! Après la petite déception que m’avait provoqué Charlie en janvier, sans compter que je voulais diminuer un peu ma PAL et donc arrêter d’acheter des romans pour les clubs de lecture auxquels je participe, j’avais fait une petite pause Stephen King. Eh bien son style, ses personnages, ses histoires tordues, m’avaient beaucoup manqué !

◊ Dans les premières pages, j’ai rencontré un Jack Torrance à la fois arrogant et marrant, mais on comprend très vite que derrière cette assurance se cache un homme meurtri par ses erreurs et en proie à un combat intérieur très difficile. Comme à chaque fois, je trouve Stephen King très doué pour créer des personnages complexes et complets, il sait nous distiller régulièrement des petits flash-backs de leur passé, ce qui nous permet de les voir de manière entière et de les comprendre, voire carrément nous donner l’impression de les connaître intimement. Ils sont hyper profonds et on partage leur pensée, à tel point que je ressentais très fort les sentiments des personnages : les peurs, les interrogations, l’énervement, l’incompréhension. Ce qui est marrant, c’est que malgré l’alternance des points de vue, je pouvais me trouver totalement du côté de Jack pendant un chapitre, sans forcément être d’accord avec son comportement mais comprendre d’où il vient et pourquoi il agit ainsi – et par conséquent ne pas vraiment lui en tenir rigueur – et le chapitre d’après, quand il s’agissait du point de vue de Wendy ou Danny, je me sentais plutôt de leur côté et ne comprenait plus Jack. J’exagère sans doute un peu mon propos car mes sentiments n’étaient pas aussi forts mais c’est un peu comme ça que j’ai vécu la lecture de ce roman, et c’est pour ça que j’admire vraiment beaucoup Stephen King.

◊ C’est pour ça aussi que j’ai trouvé le film beaucoup moins bon après avoir lu le livre : les personnages sont très recherchés dans le livre, à l’inverse du film où on survole vraiment leur personnalité et où on ne comprend ni les subtilités, ni la profondeur de leurs comportements. Jack passe juste pour une brute qui traite sa famille comme des moins que rien, Wendy passe pour une grosse cruche, Danny est sans doute le seul à être un peu près fidèle au livre. Je comprends tout à fait que ce soit difficile en 2h de film, mais là Kubrick est passé à côté de quelque chose d’essentiel pour moi.

◊ J’ai adoré suivre en parallèle, grâce aux recherches de Jack, l’histoire de l’Overlook. Quand je vais dans un vieil endroit, j’aime beaucoup connaître son histoire, quel genre de personne a traversé ses murs, quels drames s’y sont produits s’il y en a eu, etc. C’est fascinant, à tel point que j’ai parfois l’impression de sentir l’aura des gens qui y sont passés autrefois (enfin, c’est plutôt mon imagination qui part un peu loin haha), et je me demande souvent quel genre d’empreinte je vais laisser dans les lieux que j’aurais visité. En lisant ce roman et en suivant les recherches de Jack, je me suis posée ce même type de questions et j’ai eu envie d’en savoir plus, mais malheureusement je trouve que ça n’est pas assez poussé ici. On apprend un peu l’histoire de l’hôtel, on rencontre ses fantômes, mais en refermant ce livre j’ai trouvé qu’il restait encore beaucoup de mystère. Sans doute parce que Stephen King a surtout voulu mettre en avant la psychologie de ses personnages plutôt que les esprits de l’Overlook. Mais j’avoue être restée un petit peu sur ma faim de ce côté-là.

◊ Sachez que la fin du roman est complètement différente de celle du film. J’aime beaucoup les deux versions, mais si vous avez lu quelques livres de Stephen King, vous comprendrez sans doute ce que je veux dire : la fin du livre est assez WTF. Intéressante mais pas assez poussée, autant Stephen King est doué pour pas mal de choses, autant j’ai l’impression qu’il a du mal avec les fins de ses romans haha. Je me souviens encore du dénouement final de la duologie Le Fléau, je n’en reviens toujours pas… Celle-ci est moins abracadabrante mais elle reste un peu brouillonne, cafouillis, trop facile quoi. Mais bon, c’est son petit point faible !

◊ Pour finir sur le côté horreur du roman, je le trouve beaucoup plus présent dans le livre que dans le film de Kubrick – il n’a pas voulu trop effrayer le jeune acteur qui jouait Danny – même si ça ne fait pas si peur que ça. C’est très difficile de faire peur dans un livre, c’est pour ça que je ne m’attendais pas à avoir la frousse (n’empêche que je rêve de trouver un roman qui saura me traumatiser de terreur), mais l’ambiance est malgré tout pesante et parfois angoissante et le pauvre petit Danny a des visions beaucoup trop violentes pour lui, Stephen King n’épargne pas ce petit garçon de cinq ans.

√ Pour conclure, Shining est un excellent roman avec lequel j’ai passé un très bon moment. Les personnages sont toujours aussi bien travaillés, la qualité est au rendez-vous comme à chaque fois et ce livre n’a fait que renforcer mon amour pour cet auteur. Je pense que ma prochaine lecture de King sera les trois tomes de Ça, que je compte lire en juin, juillet et août et que j’ai tellement hâte de découvrir !

les plus

  • des personnages hyper bien travaillés et attachants
  • l’alternance de point de vue entre les trois personnages
  • une intrigue pesante et un peu angoissante
  • le passé de l’Overlook est intéressant

les moins

  • j’aurais voulu en savoir plus sur le passé de l’Overlook
  • la fin est un peu abracadabrante

Ma note : 5/5

Connaissez-vous le livre et/ou le film ?
Avez-vous aimé ? Avez-vous lu la suite ?
N’hésitez pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bonne fin de journée, Sandy

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Yuyine 2 mai 2017 at 17 h 44 min

    Aaaah je te rejoins complètement sur la fin… beaucoup trop perchée. Si elle ne m’a pas autant déçue que celle du Fléau, avec ce sentiment de « tout ça pour ça » je dois avouer qu’elle m’avait gâchée ma lecture de Shining pour me laisser sur une impression en demi-teinte…

    • Reply Sandy 7 mai 2017 at 9 h 39 min

      L’avantage avec les fins de Stephen King, c’est qu’elles sont souvent tellement WTF que c’est difficile à prédire XD J’avoue que je m’attendais à tout sauf à ça, autant pour Shining que pour Le Fléau !

  • Reply dreamingwithboooks 2 mai 2017 at 18 h 26 min

    Contrairement à toi je n’ai jamais vu le film et le roman a donc été une totale découverte pour moi. Et j’ai adoré cette lecture!! C’est génial de voir à quel point les personnages sont travaillés, comme tu dis ça permet de les comprendre dans toutes leurs actions, ce n’est pas du tout manichéen et je trouve ça super. Même s’il n’y a pas grand chose de réellement horrible dans le roman, King a quand même réussi à créer une ambiance particulière, lourde, pesante, pleine de mystère. Du coup, je ne n’étais pas toujours très sereine ^^ En tout cas en ouvrant ce livre je n’aurais jamais pensé l’apprécier (je me suis mise à sa lecture un peu à reculons) et ça a donc été une bonne surprise 😉

    • Reply Sandy 7 mai 2017 at 9 h 42 min

      Oui je pense que King aurait pu en rajouter un peu pour nous plonger totalement dans l’horreur de ce qu’il s’est passé à l’Overlook par le passé, ça manquait de détails ^^ Des fois je trouve ça bien de se lancer dans un roman qui ne nous tente pas plus que ça, ça permet d’avoir de sacrés surprises 😀

  • Reply La route des lecteurs 10 mai 2017 at 20 h 49 min

    C’est un auteur que j’aimerais sincèrement découvrir cette année et certainement avec celui-ci ! 🙂

    • Reply Sandy 12 mai 2017 at 9 h 01 min

      Oh oui oui, depuis le temps que tu m’en parles, il faut que tu te lances !! 🙂

    Leave a Reply