Fantastique / Fantasy Service presse

Yzé et le palimpseste

27 juin 2016
yze et le palimpseste
AUTEUR : FLORENT MAROTTA

Saga : Yzé (tome 1)
Editions : Taurnada
Année de sortie : 2016
» Service presse «

Poche : 12,99€
Pages : 405
Lu du 21 au 24 juin 2016

Site de la maison d’édition
Site de l’auteurSite de la saga

L'histoire

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l’élève depuis sa naissance. Un soir, un évènement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu’elle était loin d’imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

Mon avis

♥ Tout d’abord, je remercie la maison d’édition Taurnada et l’auteur Florent Marotta pour l’envoi de ce roman.
Je suis vraiment ravie d’avoir découvert cette saga fantasy ! ♥

J’ai tout de suite été happée par l’univers d’urban fantasy créé par l’auteur que j’ai énormément aimé. Ça commence fort et vite. Ambre, ou bien – comme elle le découvrira très vite – Yzé, vit à Nova Lugdunum, anciennement appelé Lyon, dans une époque pas si éloignée de la nôtre, quand elle va subir une attaque chez elle. Heureusement, sa tante Lucy est là pour la surveiller et fait appel à des pouvoirs magiques qu’Ambre ne soupçonnait pas. Elles doivent fuir et Ambre découvre alors qu’elle s’appelle en réalité Yzé, que c’est une Wicce, une sorcière utilisant les éléments comme pouvoirs, et que les Magis, des sorciers puisant leur pouvoir auprès des démons, la poursuivent.

◊ Le roman ne fait que 400 pages et c’est un petit format, je me suis demandée ce qu’il allait bien pouvoir se passer durant ce premier tome car j’avais peur que ce soit un peu court, et en fait l’écriture est petite, les espacements entre les lignes fins et quand on passe à un nouveau chapitre on ne perd pas d’espace, c’est simplement dans la continuité de la page, du coup ces 400 pages sont finalement très condensées, très remplies. Au début, ce manque d’espace m’a fait peur car j’aime pouvoir « respirer » pendant mes lectures, ça me fatigue beaucoup moins les yeux et je lis plus rapidement, mais j’ai vite oublié ce petit défaut tant j’étais plongée dans la vie d’Yzé.

En 400 pages, il se passe énormément de choses dans la vie d’Yzé, j’étais à chaque fois étonnée des rebondissements qui venaient les uns après les autres sans que l’auteur n’en fasse trop, au contraire j’ai trouvé qu’ils étaient plutôt cohérents et bien menés ! Pour moi, ce premier tome ne souffre donc d’aucune longueur et je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Par contre, c’est vrai que l’on suit pas mal de points de vue différents, d’histoires et de personnages parallèles à celle d’Yzé et ça peut vite perdre le lecteur, je tiens à vous avertir de ce côté-là, mais au final toutes les intrigues se rejoignent et pour ma part j’étais tellement immergée dans l’histoire que je n’avais aucun mal à resituer les personnages et le moment où je les avais laissés chaque fois que je les retrouvais. À mes yeux l’univers est vraiment très riche ! Quand j’ai refermé ce livre j’ai eu la sensation d’avoir découvert un monde à part entière et surtout de ne pas en avoir découvert tous les secrets, ni toute la vérité sur Yzé, car l’auteur laisse planer une part de mystère jusqu’au bout. Je regrette que la suite ne soit pas déjà disponible ! Mais bon, le premier tome ne sort qu’aujourd’hui alors il va falloir que je sois patiente haha.

◊ J’ai remarqué que le récit avait un petit point fort au niveau des descriptions : elles sont bien détaillées sans être trop surchargées, du coup on imagine bien l’endroit décrit ainsi que les scènes (parfois un peu trop même quand elles sont sanglantes, car l’auteur ne nous épargne pas) et le physique des personnages (et là je pense au physique particulièrement hideux de Bel’amrah) ! Par contre, j’avoue que j’aurais aimé avoir quelques illustrations avec les plans de Nova Lugdunum ou Antesia (l’endroit où se cachent les Magis) ou encore le village où se cachent les Wicce (impossible de me souvenir du nom, c’est fou !). Ça aurait été un petit plus !

Les personnages :
♦ Yzé est un personnage que j’ai à la fois beaucoup aimé et qui m’a agacé. Elle est un peu le cliché de l’héroïne fantasy dans le sens où un jour elle est parfaitement « normale » et le lendemain elle découvre qu’elle a des pouvoirs et il lui suffit de quelques heures pour commencer à maitriser son élément, qui est le feu, et quelques jours pour développer encore plus loin ses pouvoirs alors que pour les autres il a fallu beaucoup, beaucoup plus de temps. J’avoue que ça m’a un peu fait lever les yeux au ciel au début, mais plus j’avançais dans l’histoire et moins ça m’a dérangé, au final cela n’aurait sans doute pas été pareil si elle n’avait pas eu ce don. Néanmoins, je préfère quand même quand les récits comportent des héroïnes qui ont un peu plus de difficulté… Son caractère m’a parfois aussi agacé : elle a 16 ans, elle vient à peine de découvrir ses pouvoirs et un peuple qu’elle n’imaginait pas mais elle exige déjà de faire partie des missions dangereuses à l’extérieur – d’ailleurs des fois elle ne demande même pas l’autorisation hein – et tant pis si ça a des conséquences néfastes sur les autres. Des fois j’avais un peu envie de la secouer pour qu’elle redescende sur Terre. Mais d’un autre côté elle a du caractère, elle sait se défendre et surtout je trouve que c’est une excellente amie. Elle a beaucoup de colère enfouie en elle et j’espère que l’on finira par comprendre pourquoi.

J’ai beaucoup aimé voir l’évolution d’Isobel et Isaac, les deux amis d’Yzé au village des Wicce. Ils sont plutôt craintifs au début et faibles, ils éprouvent des difficultés à utiliser leur pouvoir mais au côté d’Yzé ils reprennent confiance en eux et au final ce sont des combattants redoutables. Isaac est assez marrant parce qu’il n’est jamais d’accord avec Yzé pour partir à l’aventure, il est trop peureux, pourtant il finit quand même par la suivre et les deux jeunes filles doivent à chaque fois supporter plusieurs heures de remontrances et de remarques.

♦ Je ne veux pas m’attarder sur tous les autres personnages puisqu’il y a en a beaucoup, néanmoins j’ai hâte d’en savoir plus sur Fall, même si j’ai lu la nouvelle sur lui auparavant (d’ailleurs si vous voulez un très léger aperçu de l’univers d’Yzé, je vous invite à la lire, pour cela il suffit de s’inscrire sur la newsletter du site), il garde quand même une carapace de gros dur tout le long du roman. J’ai également hâte de savoir pourquoi Astur, le chef du village des Wicce, est si dur avec Yzé dès qu’elle lui pose des questions sur son passé : parfois, je trouvais même ses réponses bizarres et agaçante.

♦ Les grands anciens me fascinent également : Ashahell, Mordean, Velkin et Bel’amrah. Ce sont des anciens Magis, censés être morts depuis des siècles et responsables de la guerre qui a provoqué la fissure entre les Magis et les Wicce, revenus à la vie et plus puissants que jamais.

√ Bref, j’espère que vous l’avez compris : j’ai été hyper emballée par cette lecture et j’ai très envie de lire la suite des aventures d’Yzé. C’est un univers magique complet, qui m’a transporté et m’a fait vivre intensément la vie de l’héroïne. Si vous aimez l’urban fantasy je vous conseille vraiment ce livre, même si vous aimez la magie tout court d’ailleurs. Malgré ses petits défauts, ce premier tome est un coup de cœur pour moi.

Yzé et le palimpseste

 √ LES PLUS
  • un univers bien construit, riche et complexe
  • des rebondissements tout le long du roman
  • un monde magique immersif
  • des descriptions réalistes
  • des personnages qui évoluent et/ou au caractère fort
  • des méchants convaincant
× LES MOINS
  • la police d’écriture très serrée peut rebuter un peu
  • le nombre de personnages et d’intrigues différentes peut faire peur (même si je le répète pour ma part je ne me suis pas du tout sentie perdue, mais objectivement je voulais le mettre quand même)
  • une héroïne qui apprend à utiliser ses pouvoirs un peu trop facilement

Ma note : ♥♥♥♥♥

Avez-vous envie de découvrir cette saga fantasy ?
Connaissiez-vous cette auteur français ?
N’hésites pas à commenter, partager,
ou à cliquer sur le petit cœur en bas ♥

Bonne semaine, Sandy

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply La route des lecteurs 28 juin 2016 at 13 h 13 min

    J’avais également reçu un mail comme proposition de partenariat. Toutefois, j’avais refusé car je n’aime pas vraiment la fantasy et j’avais d’autres partenariats à lire. Contente de voir que tu as autant aimé 🙂

    • Reply Sandy 28 juin 2016 at 13 h 16 min

      Au départ j’ai refusé aussi, non pas parce qu’il ne m’emballait pas mais parce que c’était uniquement au format numérique et que je n’ai rien pour ce format ^^ Du coup ils ont été super gentil de me l’envoyer au format papier un peu après! La fantasy/fantastique fait parti de mes genres littéraires préférés alors c’était pas difficile de me convaincre 🙂

  • Reply Lespagesquichuchotent 23 octobre 2016 at 21 h 49 min

    Je profite enfin d’un petit moment à moi pour lire ta chronique. Je suis de ton avis sur de nombreux points ^^ ! Yzé m’a aussi un peu agacé par son côté cliché et « j’suis trop badass donc j’arrive à gérer mes pouvoirs super rapidement  » mais comme j’ai beaucoup aimé les personnages secondaires, j’ai un peu oublié cette impression. Les rebondissements sont sans doute ce qui fait le majeur point fort de ce premier tome 🙂 !
    Bref j’ai beaucoup aimé, je ne pensais d’ailleurs pas que ça serait autant…

    • Reply Sandy 26 octobre 2016 at 21 h 25 min

      Oui ce côté cliché d’Yzé est un des seuls petits défauts du roman, mais l’auteur arrive à nous le faire oublier assez vite heureusement 🙂 j’espère que le second sera aussi riche, et pleins de révélations!

    Leave a Reply